Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 000,18
    -23,56 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 948,38
    -18,30 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    38 168,36
    -290,72 (-0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0648
    -0,0082 (-0,77 %)
     
  • Gold future

    2 416,50
    +43,80 (+1,85 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 157,86
    -516,18 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,45
    +1,43 (+1,68 %)
     
  • DAX

    17 904,15
    -50,33 (-0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 994,63
    +70,83 (+0,89 %)
     
  • Nasdaq

    16 278,81
    -163,39 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    5 153,50
    -45,56 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2455
    -0,0100 (-0,80 %)
     

Disparition d’Émile : ses parents dénoncent le traitement médiatique de l’affaire, mais gardent espoir

Dans un entretien à « Famille Chrétienne », les parents du petit garçon disparu au Haut-Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, sortent du silence et déplorent des attaques liées à leur foi.

Les parents d’Émile, deux ans et demi, a disparu depuis samedi 8 juillet en fin d’après-midi au Vernet, s’expriment publiquement ce mardi 29 août.
Les parents d’Émile, deux ans et demi, a disparu depuis samedi 8 juillet en fin d’après-midi au Vernet, s’expriment publiquement ce mardi 29 août.

FAITS DIVERS - « Il a fallu beaucoup d’inhumanité à certains pour se moquer. » Un mois et demi après la disparition du petit Émile, âgé de deux ans et demi, au Haut-Vernet, ses parents s’expriment pour la première fois dans les colonnes de Famille chrétienne sur ce drame dont le mystère reste entier. Le petit garçon est introuvable depuis le 8 juillet, malgré l’enquête en cours, les chiens reniflant chaque recoin du hameau des Alpes-de-Haute-Provence et les interrogatoires méthodiques des habitants du village et des témoins potentiels.

Dans cet entretien, Colomban et Marie, les parents d’Émile, souhaitent d’abord faire part d’un « immense merci » à tous les Français et aux personnes « du monde entier » qui leur ont envoyé des messages de soutien pour affronter cette épreuve. Mais aussi dénoncer l’emballement médiatique suscité par l’affaire et les « fausses informations » qui circulent sur eux.

« On ne peut s’empêcher d’espérer… »

« Certains médias assez vicieux se sont permis de raconter n’importe quoi sur nous, sous prétexte que nous étions cathos… », déplore l’époux. Le couple évoque aussi des « témoignages malveillants dans la presse [qui] font preuve d’une ignorance crasse, à notre sujet et aussi sur mes parents (...) Et ajoute : Certains prétendent que nous allons à la messe plusieurs fois par jour, d’autres que nous sommes allés tranquillement à l’église prier pendant les battues, cela dans le but de nous faire passer pour des illuminés ».

PUBLICITÉ

« Il a fallu beaucoup d’inhumanité à certains pour se moquer de la disparition d’Émile, et pour d’autres s’en réjouir sur les réseaux dits sociaux à cause de nos opinions réelles ou supposées », poursuivent les parents du petit garçon.

Très critiqués pour leur appartenance à des associations très à droite, ils répondent aux attaques en assumant leur positionnement idéologique : « Nous militons au Centre Charlier et à l’Agrif [Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne], et nous en sommes fiers. Nous n’avons absolument rien à cacher. » Soit des organisations intégristes et proches de formations politiques d’extrême droite.

Si les parents d’Émile regrettent d’avoir été dépeints comme des « illuminés », le plus important reste pour eux de retrouver leur fils. « On imagine forcément le pire, mais on ne peut s’empêcher d’espérer… », commence Colomban, et sa femme complète : « Cela ne nous fait pas peur de demander à Dieu un miracle… ». S’ils ne donnent pas de nouvelles de l’avancée de l’enquête, car souhaitant permettre aux investigations de se dérouler de la meilleure des manières, tous deux refusent pour l’heure de « tourner la page ».

À voir également sur Le HuffPost :

Disparition d’Émile : l’enquête élargie à des faits « d’enlèvement et de séquestration »

Disparition d’Émile : ce que l’on sait de l’enquête menée au Haut-Vernet après un mois de recherches

VIDÉO - Disparition d'Émile, 2 ans : Ses parents, "submergés par le chagrin et l'angoisse", sortent du silence