Publicité
Marchés français ouverture 3 h 23 min
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 689,22
    +92,75 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0696
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 810,02
    -218,50 (-1,21 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 803,34
    -1 462,78 (-2,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 298,57
    -61,76 (-4,54 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     

Disparition d’Émile : une nouvelle piste se referme

Mourad ALLILI

Depuis le 8 juillet dernier et la disparition du petit Émile, le village du Vernet, perché sur un plateau des Alpes-de-Haute-Provence, retient son souffle. La vie des habitants est désormais rythmée par celles des investigations de la gendarmerie et des interrogatoires. Alors, à chaque nouvelle fouille, l’espoir de retrouver le petit garçon disparu renaît.

Ce fut notamment le cas ce mardi 19 septembre où les habitants du Haut-Vernet se sont réunis sur la place du village ou près du lac du Passavous. Durant une bonne partie de la journée, une équipe de plongeurs de la gendarmerie a inspecté cette retenue d’eau d’une surface supérieure à 1 000 m² et d’une profondeur comprise entre deux et trois mètres. En vain.

Une autre piste s'est ainsi refermée.

À lire aussi Disparition d’Émile : ses parents témoignent pour la première fois

De nouvelles fouilles prévues

Selon une source proche de l’enquête interrogée par nos confrères, le sondage de cette retenue d’eau destinée à la lutte contre les feux de forêt « s’inscrit dans le cadre des investigations planifiées de longue date ». Mais l’opération s'est avérée quelque peu compliquée par le manque de visibilité dans ce lac au fond vaseux, situé à deux kilomètres en contrebas de la maison des grands-parents d’Émile.

PUBLICITÉ

Cette nouvelle fouille intervient une semaine après le passage des gendarmes pour détruire une dalle construite durant l’été dans le village du Haut-Vernet et qui « sonnait creux » et devrait être suivie d’au...


Lire la suite sur ParisMatch