Marchés français ouverture 7 h 43 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1972
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 931,53
    -37,18 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

« Quand elle disparaît, la biodiversité ne fait pas de bruit », prévient Bruno David

Nathalie Mayer, Journaliste
·1 min de lecture

Que celui qui n’a pas une anecdote à raconter à propos de la façon dont il a vécu la dernière canicule lève la main. « Je me souviens des vents brûlants que j’ai sentis sur mon visage en sortant d’un bâtiment », nous raconte Bruno David, naturaliste, président du Muséum national d’histoire naturelle et auteur de « À l’aube de la 6e extinction de masse », paru aux éditions Grasset début janvier 2021. « Le réchauffement climatique se manifeste par des événements extrêmes qui marquent personnellement. La disparition de la biodiversité se fait le plus souvent en silence. »

Aviez-vous noté que ces vingt dernières années, à Paris, plus de la moitié des moineaux ont disparu ? Pourtant, les scientifiques sont unanimes à ce sujet. Ils parlent même d’un déclin de 60 à 75 %. « Pour noter ce genre de mouvement, il faut savoir être attentif d’une part et se souvenir d’autre part. C’est difficile pour la plupart d’entre nous. Il reste toujours des moineaux, après tout. Alors pour se convaincre qu’ils disparaissent peu à peu, il faut faire confiance à la science qui mène des campagnes d’observation et de mesures. »

Décryptage : « Les scientifiques et les ingénieurs doivent prendre la parole » pour contrer la défiance

Faire confiance à la science ? En cette période secouée par une crise sanitaire mondiale, cette période où l’on voit défiler les experts sur les plateaux de télévision, tenant des discours par toujours cohérents les uns avec les autres, cela semble être devenu encore plus difficile pour beaucoup d’entre nous. Alors, comment réussir à redonner du crédit à la science ? Bruno David a quelques idées.

Une récente enquête d'opinion réalisée par l'Ifop semble montrer que ce n'est pas seulement la science qui est défiée par certains, mais plus largement, les élites et les autorités... y compris scientifiques. © Tomas Reimer, Adobe Stock
Une récente enquête d'opinion réalisée par l'Ifop semble montrer que ce n'est pas seulement la science qui est défiée par certains, mais plus largement, les élites et les autorités... y compris scientifiques. © Tomas Reimer, Adobe Stock

Accepter la complexité et l’incertitude

« D’abord, je crois qu’il ne faut pas reculer devant la complexité. Le fonctionnement d’un écosystème, c’est quelque...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura