Marchés français ouverture 25 min

Disney+ recrute des testeurs pour un lancement le 24 mars malgré les demandes de report

Les Français confinés fans des productions Disney attendent avec impatience la date du mardi 24 mars... Et pour cause, c'est ce jour là que sera lancé en France le nouveau service de vidéo à la demande Disney+. Pour 6,99 euros par mois, les abonnés pourront accéder à 500 films et plus de 100 séries, dont des programmes Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. Mais l'arrivée ce nouvel acteur en pleine période de confinement ne suscite pas que de l'enthousiasme. Les réseaux sont en effet fortement sollicités par les salariés en télétravail et par ceux qui cherchent un peu de divertissement en ligne.

Netflix a déjà annoncé qu'il allait réduire la qualité vidéo de son streaming pendant 30 jours en Europe. YouTube a suivi en assurant que son lecteur passera automatiquement en résolution standard. Dans ce contexte, le gouvernement aurait demandé à Disney+ de repousser son lancement, selon Les Échos. Stéphane Richard, le PDG d'Orange, affirme aussi ce vendredi au Figaro "qu'un report de quelques semaines du lancement de Disney + serait opportun". Pour autant, Disney semble bien s'orienter vers un lancement le 24 mars. D'après nos informations, Disney a commencé à recruter ce vendredi des testeurs — par le biais d'une entreprise spécialisée — pour vérifier le bon fonctionnement de sa plateforme mardi, entre minuit et 4h du matin, voire un peu plus tard.

Disney+ disponible sur les box des opérateurs ?

Sur le formulaire d'inscription pour cette mission, que Business Insider France a pu consulter, les testeurs potentiels doivent indiquer s'ils sont équipés, entre autres, d'un mobile tournant sur iOS, Android ou Fire OS, d'une smart TV (Sony, LG, Sharp, Samsung ou Vizio), d'une Apple TV, d'un Amazon Fire Stick TV, d'un Google Chromecast ou encore d'une console de jeu vidéo (Playstation 4, Xbox One, Xbox One S, Xbox One X).

Au lancement, Disney+ sera accessible via un site web, une application — qui pourra donc être installée sur différents appareils connectés — ou sera inclus dans certains abonnement de Canal+, qui a déboursé une grosse somme pour devenir le distributeur exclusif. D'après Le Monde, le service de streaming ne sera pas disponible sur les box des opérateurs au lancement, Canal+ n'ayant pas réussi à conclure d'accord avec Orange, Bouygues, SFR et Free. Ce que déplorait d'ailleurs Stéphane Richard dans les colonnes du Figaro : "Au lancement de ce service aux États-Unis, des dizaines de millions de connexions ont été enregistrées. (...)

Lire la suite sur Business Insider

Ce contenu peut également vous intéresser :