La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 597,73
    -216,80 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Disney réfléchirait à un abonnement couplant streaming et réductions pour Disneyland

Julien Sarboraria

Le groupe Disney entend marcher sur les plates-bandes d'Amazon. Selon des informations du Wall Street Journal, le géant des médias travaillerait au prochain lancement d'un service d'abonnement global combinant, entre autres, des tarifs réduits pour les parcs d'attractions du groupe avec un accès illimité à la plateforme de streaming Disney+. Ce projet en est encore à un stade préliminaire. Le prix de ce service ainsi que sa date de lancement ne sont pas encore dévoilés.

Selon les informations du quotidien américain, ce projet serait désigné au sein du groupe sous le nom officieux de “Disney Prime”, d'après le modèle d'Amazon Prime. Le nom définitif du service n'est pas encore connu. Le patron du groupe Disney, Bob Chapek, a récemment réitéré son intention de créer plusieurs passerelles entre les différents services et activités proposés par le groupe californien. Lors d'une conférence avec des analystes en mai, il a affirmé que Disney était une “machine à synergies sans comparaison”, qui permet d'atteindre “des audiences à travers plusieurs canaux de distribution, zones géographiques et groupes démographiques”.

Avec son nouveau type d'abonnement, Disney entend cibler un public intéressé par une partie des produits ou activités du groupe, en leur donnant la possibilité de découvrir l’ensemble de l’offre proposée par l’entreprise. Dans un premier temps, celle-ci travaille à permettre aux abonnés Disney+ d'acheter des produits dérivés associés à certains de ses contenus, en scannant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rentrée : septembre, un mois souvent très dangereux pour la Bourse
Doit-on s'attendre à des coupures d'Internet et de réseau de téléphonie mobile cet hiver ?
Twitter va permettre à ses utilisateurs de modifier leur tweets
EDF : des actionnaires attaquent l'Etat pour sa gestion de l'entreprise
Prix de l'énergie : Duralex met son four en veille et place ses salariés en chômage partiel