La bourse ferme dans 50 min
  • CAC 40

    6 009,71
    +215,56 (+3,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 464,27
    +122,10 (+3,65 %)
     
  • Dow Jones

    30 208,59
    +717,70 (+2,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9940
    +0,0113 (+1,15 %)
     
  • Gold future

    1 721,30
    +19,30 (+1,13 %)
     
  • BTC-EUR

    20 218,12
    +526,23 (+2,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,75
    +10,31 (+2,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,31
    +1,68 (+2,01 %)
     
  • DAX

    12 598,03
    +388,55 (+3,18 %)
     
  • FTSE 100

    7 070,01
    +161,25 (+2,33 %)
     
  • Nasdaq

    11 167,18
    +351,75 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    3 780,24
    +101,81 (+2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1405
    +0,0085 (+0,75 %)
     

Disney+ affiche un chiffre d'affaires et des abonnés en augmentation

Martin BUREAU / AFP

La plateforme Disney+ a attiré 14,4 millions de nouveaux abonnés entre mars et juin, portant son total à 152 millions et rassurant un marché inquiet des risques de saturation des services numériques, alors que le boom lié à la pandémie a pris fin et que les consommateurs font face à une inflation galopante.

En tout, les plateformes de streaming de Disney (Disney+, Hulu et ESPN+ pour le sport) réunissent désormais 221 millions d'abonnés, soit plus que Netflix, le vétéran du secteur qui a vu son nombre d'abonnés payants baisser à 220,67 millions fin juin.

Le géant du divertissement, qui prenait plus de 6% en Bourse lors des échanges électroniques après la clôture, a en outre dévoilé une nouvelle formule d'abonnement à Disney+ moins chère, avec de la publicité, d'après un communiqué aussi publié mercredi. En tout, Disney a vu son chiffre d'affaires augmenter de 26% sur un an, à 21,5 milliards de dollars pour le troisième trimestre de son exercice décalé, un chiffre aussi supérieur aux attentes des analystes. Son bénéfice net a progressé de moitié sur un an, à 1,4 milliard de dollars. Ses parcs d'attractions et produits dérivés ont profité à plein de la reprise des activités en personne, à mesure que la pandémie desserre son étau sur la vie quotidienne dans le monde. Le segment a généré 7,4 milliards de dollars de chiffre d'affaires, 70% de plus qu'il y a un an.

"Les investisseurs vont pousser un soupir de soulagement"

"Les coeurs de métier de Disney, y compris les parcs d'attractions et les salles de cinéma, sont en train de rebondir mais affrontent encore des vents contraires, notamment l'accueil inhabituellement tiède du dernier dessin animé de Pixar, Lightyear", a noté Paul Verna d'Insider Intelligence. Disney+, en revanche, n'en finit plus d'enchanter le marché. "Les investisseurs vont pousser un soupir de soulagement", estime l'analyste. Les chiffres de la plateforme "vont être perçus comme un signe de la bonne santé du marché, surtout après les résultats médiocres de Netflix et Comcast".

Lancé fin 2019 comme un boulet de canon sur la scène du streaming, Disney+ capte désormais plus de 45% des utilisateurs américains de services de streaming, derrière YouTube, Netflix, Amazon et Hulu (qui appartient à Disney), selon les chiffres d'Insider Intelligence. Alors que la p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi