La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 216,36
    -526,46 (-1,52 %)
     
  • Nasdaq

    13 343,38
    -58,47 (-0,44 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2170
    +0,0035 (+0,29 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 109,53
    -1 916,38 (-3,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 500,03
    +1 257,35 (+518,11 %)
     
  • S&P 500

    4 143,33
    -45,10 (-1,08 %)
     

Discussion à la Maison blanche sur la pénurie de puces, Intel va aider l'automobile

par Nandita Bose et Stephen Nellis
·2 min de lecture
DISCUSSION À LA MAISON BLANCHE SUR LA PÉNURIE DE PUCES, INTEL VA AIDER L'AUTOMOBILE

par Nandita Bose et Stephen Nellis

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden s'est entretenu lundi avec les dirigeants de grandes entreprises sur la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui affecte sévèrement les constructeurs automobiles américains, tandis qu'Intel a annoncé un projet de fabrication de puces pour voitures sous six à neuf mois.

Au cours de la réunion, Joe Biden a dit disposer d'un soutien bipartite au Congrès en vue d'un projet de loi destiné à aider financièrement l'industrie des semi-conducteurs. Le président américain avait par le passé annoncé un plan d'investissement de 50 milliards de dollars dans la production de puces, dans le cadre de son vaste projet d'infrastructures de 2.000 milliards de dollars.

Le directeur général d'Intel, Pat Gelsinger, qui a participé virtuellement à la réunion, a déclaré à Reuters que son groupe voulait commencer à produire dans ses usines, sous six à neuf mois, des puces afin de remédier à la pénurie qui a affecté certaines usines automobiles américaines.

Intel avait annoncé le mois dernier sa volonté d'étendre sa capacité de production de semi-conducteurs et d'ouvrir ses usines à des clients externes. Les discussions annoncées lundi avec des fournisseurs du secteur automobile constituent une accélération de ce projet.

La réunion organisée à la Maison blanche a rassemblé les dirigeants de 19 grandes entreprises dont General Motors, Ford et Stellantis. Y ont aussi participé le conseiller à la sécurité nationale de la présidence américaine, Jake Sullivan, le directeur du conseil économique national, Brian Deese, et la secrétaire au Commerce, Gina Raimondo.

Aucune annonce majeure n'était attendue à l'issue de la réunion, comme l'a fait savoir la porte-parole de la Maison blanche aux journalistes. Jen Psaki a décrit le rendez-vous comme l'occasion pour Joe Biden d'"écouter directement les compagnies sur les impacts (de la pénurie), ce qui aiderait le plus durant cette période".

(Nandita Bose, avec Steve Holland, Andrea Shalal et David Shepardson; version française Jean Terzian)