Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 693,13
    -87,94 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,03
    -13,84 (-0,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Discrimination au travail : le gouvernement accélère sur la traque des grandes entreprises

©Christian Liewig/Corbis/Getty Images

Un vaste plan pour offrir de meilleures perspectives aux 5 millions de Français vivant dans les quartiers populaires. Après avoir annoncé, ce jeudi 26 octobre, la création d’un fonds de 100 millions d’euros destiné à financer la reconstruction des villes touchées par les émeutes de l’été, la Première ministre, Elisabeth Borne, a dévoilé les mesures sociales de son projet pour ces territoires, à l’issue d’un comité interministériel des villes réuni à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), ce vendredi. Emploi, logement, écologie, éducation… de nombreux sujets en lien avec la politique de la ville et visant à réduire les difficultés des quartiers populaires ont été abordés lors de ce comité.

Plusieurs leviers seront notamment actionnés pour booster l’emploi dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Outre la création d’un fonds doté de 300 millions d’euros pour permettre aux associations de remobiliser les publics les plus éloignés de l’emploi annoncée ce vendredi, le gouvernement doit adopter une «politique ambitieuse de lutte contre les discriminations», a déclaré Elisabeth Borne. «Il est inacceptable que certains noms ou certaines adresses puissent condamner au chômage», a-t-elle ajouté. La cheffe du gouvernement a donc annoncé le déploiement «dès 2024» d’une campagne de testing pour «lutter contre les pratiques discriminatoires dans l’accès aux stages et à l’embauche». A noter que cette campagne ciblera également les discriminations en matière d’accès au logement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ecole 42 de Xavier Niel : les résultats sont-ils à la hauteur de la promesse ?
Ecole 42 de Xavier Niel : les résultats sont-ils à la hauteur de la promesse ?
Réforme de l’assurance chômage : vers un nouveau mode de calcul des droits en votre défaveur ?
Réforme de l’assurance chômage : vers un nouveau mode de calcul des droits en votre défaveur ?
Disney France : 100 ex-salariés lésés par ses montages fiscaux saisissent la justice