La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 419,23
    -170,54 (-0,49 %)
     
  • Nasdaq

    11 498,29
    +30,29 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    28 226,08
    +257,09 (+0,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,0523
    +0,0115 (+1,10 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 113,54
    -212,39 (-1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,14
    -4,01 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 080,61
    +0,50 (+0,01 %)
     

Plus de discount, de marque propre, réductions de coûts: comment Carrefour veut faire face à l'inflation

Offre discount, produits à marque propre, le tout en continuant à réaliser d'importantes économies de coûts: le distributeur Carrefour a dévoilé mardi des mesures pour faire face à l'inflation alimentaire, tout en affichant un soutien aux "tendances de consommation plus responsables".

Le groupe prévoit un plan d'économies de coûts de 4 milliards d'euros à horizon 2026, en ligne avec ce qui était réalisé ces dernières années.

Cela doit notamment passer par des "réductions d'effectifs dans les sièges" du groupe, dont l'étendue n'a pas été communiquée mardi matin.

De source syndicale, une réunion extraordinaire du comité de groupe France est prévue jeudi matin pour présenter ce nouveau plan stratégique.

Le plan d'économie doit aider le groupe à écraser ses marges sur certaines ventes, pour proposer des prix aussi bas que possibles à ses clients, dans un contexte de forte sensibilité au prix, selon Carrefour.

Le groupe entend par ailleurs réaliser 40% de ses ventes en alimentaire avec ses produits à marque propre en 2026, contre 33% aujourd'hui.

Les marques propres sont celles que le distributeur créé et exploite: les marques Carrefour et Reflets de France par exemple.

Le groupe dirigé depuis 2017 par l'ancien patron de la Fnac Alexandre Bompard, qui a présenté mardi son plan stratégique pour 2026, veut aussi lancer en France son enseigne discount brésilienne Atacadao, avec un premier magasin en Ile-de-France à l'automne 2023.

Il prévoit aussi de poursuivre "le développement de Supeco", son enseigne à bas prix, "notamment en Espagne" pour viser 200 magasins à horizon 2026, contre 120 aujourd'hui.

Carrefour s'est en outre fixé des objectifs en matière de consommation plus responsable, notamment en élargissant le "nombre de producteurs partenaires à 50.000", soit 11.000 de plus qu'aujourd'hui, ou en multipliant les ventes en vrac par 5 "pour atteindre 150 millions d'euros".

En France, il prévoit le lancement d'une enseigne de "primeur frais de proximité" sous enseigne "Potager City".

cda/ico/clc/spi