Marchés français ouverture 2 h 11 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 850,67
    +839,74 (+3,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1910
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 489,76
    +0,76 (+0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    27 636,83
    -1 112,07 (-3,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    793,52
    -56,83 (-6,68 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

La directrice générale d'Engie va devoir accélérer dans les renouvelables

·2 min de lecture

La nouvelle directrice générale d’Engie va présenter mardi sa feuille de route stratégique. Cinq mois après son arrivée à la tête de l’énergéticien, Catherine MacGregor pourrait annoncer une accélération dans les renouvelables. Et apporter des précisions sur la cession des deux tiers de l’activité services.

Demain, ce sera . Mardi 18 mai, la nouvelle directrice générale d’Engie présentera la feuille de route de l’énergéticien. Une prise de parole très attendue. Depuis son arrivée à la tête de l’ex GDF Suez le 1er janvier la patronne s’est peu exprimée. Issue du monde des hydrocarbures (Schlumberger, Technip), elle a agi avec prudence en suivant à la lettre la stratégie du conseil d’administration. Elle a acté et et deux ans plus tard pour les autres continents. Elle a poursuivi le mouvement vers les renouvelables qu’avait initié l’ancienne directrice générale Isabelle Kocher.

L’an dernier, le groupe a mis en service 3 gigawatts de nouvelles capacités, soit l’équivalent de deux EPR. "Une performance (qui) nous place en bonne voie pour atteindre notre objectif de 9GW de capacités additionnelles entre 2019 et 2021", estime Catherine MacGregor. "Il faut maintenant annoncer des objectifs supérieurs, si veut rattraper le champion des renouvelables, l’Italien Enel", dit un analyste qui suit la valeur. Pour financer cette croissance, le groupe doit trouver de l’argent frais. Et donc procéder à des cessions. L’ensemble (Suez compris) pourrait atteindre 12 milliards d’euros. La cession la plus importante concerne Bright, la future société qui sera issue de la séparation de deux tiers de l’activité services d’Engie. Il s’agit . "Nous pensons que ces salariés auront un meilleur avenir, de meilleurs leviers de croissance, une meilleure attention managériale dans une entreprise dédiée", a dit Catherine MacGregor lors d’une audition au Sénat début mars. Une déclaration "irresponsable et anxiogène", estime Gildas Gouvaze, coordinateur FO à Engie.

"Total Recall"

Pour piloter ce dossier sensible, la directrice générale a recruté Jérôme Stubler, une pointure venant de chez Vinci. Des candidats potentiels comme Bouygues et Spie auraient manifesté leurs intérêts pour Bright. Pour le reste, c’est le flou complet. Mais contrairement à Hercule, le projet de réorganisation d’EDF qui vient [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles