La bourse est fermée

La direction d'Airbus annonce la fermeture du site de Suresnes et la suppression de 1 164 postes en Europe

franceinfo
Le déficit commercial de la France se creuse au mois d'octobre

Airbus annonce, mardi 28 novembre, la suppression de 1 164 postes en Europe et mettre fin à son activité de recherche sur son site de Suresnes (Hauts-de-Seine), a indiqué à l'AFP la direction à l'issue d'une réunion avec les syndicats. Le comité européen de groupe se réunissait dans la matinée à Blagnac (Haute-Garonne), son siège social, pour détailler son plan de restructuration à ses employés.

"La direction a confirmé la suppression de 1 164 postes dans tous les sites et la création de 230 emplois, ce qui fait un solde net de moins de 1 000 suppressions de postes au total. La direction a confirmé la fermeture à la mi-2018 du site de Suresnes, soit 308 suppressions de postes et 150 'mobilités' de Suresnes vers Toulouse", a indiqué à la presse Yvonnick Dréno, coordonnateur FO pour Airbus Group.

Un plan social malgré des commandes record

Ce plan de restructuration se fera sur la base du volontariat, mais le groupe n'exclut pas des licenciements si ses objectifs ne sont pas atteints en 2018, a précisé le directeur des ressources humaines, Thierry Baril, à l'AFP.

"C'est une opération de restructuration, nous allons proposer un plan social qui comportera dans un premier temps des mesures volontaires", a-t-il encore déclaré.

Si début 2018, nous devions constater que ces mesures volontaires accompagnées ne sont pas suffisantes, nous serions obligés de considérer des mesures de licenciements économiques contraints

Thierry Baril, directeur des ressources humaines d'Airbus

à l'AFP

De leur côté, les syndicats dénoncent une "logique financière" qui pousse un groupe à la tête d'un carnet de commandes record de près de 1 000 milliards d'euros, soit 8 à 10 ans de production, à supprimer plus de 1 000 postes.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Airbus : trois questions sur les 1 164 suppressions de postes annoncées par la direction
La SNCF va indemniser tous les retards des TGV et Intercités au-delà de 30 minutes... sauf en cas de grève
Info Médias. Frédéric Lopez : "J’ai toujours le trac avant de partir pour Rendez-vous en terre inconnue"
Rendez-vous en terre inconnue : Mélanie Doutey sur les pas des nomades de Mongolie
Fêtes de fin d'année : les entreprises recherchent des saisonniers