La bourse est fermée

Le directeur financier d’Ubisoft a acheté des actions pour 5,4 millions d’euros

Michel Guillemot, directeur général délégué en charge du développement, de la stratégie et de la finance d’Ubisoft, a acheté 100.000 actions entre le 20 novembre et le 3 décembre 2019 à des prix unitaires allant de 49,87 à 55,48 euros, selon les déclarations faites à l’Autorité des marchés financiers. Soit un montant global de 5,4 millions d’euros.

Au 30 avril 2019, les membres de la famille Guillemot détenaient 18,4% du capital de l’éditeur de jeux vidéo et 25,3% des droits de vote (dont 15,6% des actions dans le holding commun Guillemot Brothers). À cette date, l’auto-contrôle était de 1,4% et les salariés possédaient 3,9% du capital (4,01% des DDV).

Au 15 mai 2019, le chinois Tencent Mobility détenait 5% des actions, Blackrock 5,5% (position réduite à 4,69% le 2 décembre dernier) et WCM Investment Management 5%.

Le titre Ubisoft est maintenu à l’achat par Jefferies. Mais le courtier a sensiblement réduit son objectif de cours de 85 à 65 euros. L’échec commercial du jeu Breakpoint lancé début octobre a contraint le courtier à diminuer sa prévision de résultat opérationnel pour l’exercice au 31 mars 2020, de 480 millions d’euros à… 23 millions !

Plusieurs courtiers positifs sur le titre 

Mais il anticipe un retour aux profits dès l’an prochain grâce au lancement de cinq nouveaux jeux à succès dont Gods & Monsters prévu en septembre 2020. Un autre soutien au titre pourrait venir d’une montée au capital de Tencent ou de rachats d’actions.

Le titre est aussi maintenu à l’achat par Robert Berg chez Berenberg, qui valorise le titre à 70 euros. L’analyste prévoit un bénéfice par action de 0,16 euro au 31 mars 2020, puis 3,53 euros au 31 mars 2021 et 3,73 euros l’année suivante.

Omar Sheikh de Morgan Stanley est également positif, avec un objectif de cours relevé de 60 à 80 euros. L'analyste pense que le risque de baisse est Cliquez ici pour lire la suite