La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1414
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    36 860,49
    -1 166,39 (-3,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 009,19
    -16,54 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Le directeur du festival de Montreux, Grégoire Furrer : "Beaucoup de jeunes veulent s'orienter vers l'humour"

·1 min de lecture

La 32e édition du Montreux Comedy Festival, le plus grand festival d'humour francophone, se poursuit jusqu'à mardi. Son fondateur et directeur, Grégoire Furrer, multiplie les projets, malgré (ou à cause de) la crise sanitaire : lancement d'une plateforme de streaming live en 2022 (We Comedy), rachat du plus ancien festival d'humour français (Performance d'acteurs à Cannes), réalité virtuelle.

Constatez-vous une explosion du nombre d'humoristes?
C'est une réalité et je m'en réjouis. Cette profusion est source d'émulation. À Montreux, nous organisons des programmes de médiation sociale dans les écoles, et on constate que beaucoup de jeunes veulent s'orienter vers l'humour. Il y a trente ans, c'était plutôt la musique. L'essor du stand-up a pu donner l'illusion qu'il était facile de devenir comique. On monte sur scène, seul, pas besoin de décor. Les réseaux sociaux permettent aussi de se faire une petite notoriété en postant des pastilles. Mais le tri se fait sur la durée. Pour être un vrai comique, il faut développer une écriture singulière, incarner un personnage. Ça prend des années. Il existe des ovnis comme Paul Mirabel, passé rapidement de jeune talent à remplisseur de Zéniths. Mais c'est très rare.

En février, vous allez lancer le festival Lillarious à Lille, avec des états généraux de l'humour. Quel est l'enjeu le plus urgent?
La reconnaissance officielle de l'humour. C'est un art majeur, or il est encore exclu de certains programmes d'aides publiques. On le classifie d...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles