La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 275,63
    -268,31 (-1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Le directeur d'une station-service perd son emploi pour avoir vendu de l'essence à prix cassé

C'est une histoire pour le moins insolite que rapporte Insider le mardi 21 juin. Aux Etats-Unis, un employé de station-service qui souhaitait rembourser son ancien employeur après avoir fait bénéficier par erreur ses clients de tarifs réduits a déclaré que l'entreprise avait refusé d'accepter son argent.

John Szczecina avait perdu son emploi après avoir facturé 0,69 dollars le gallon (3,78 litres) d'essence premium alors qu'il travaillait dans une station-service Shell située à Rancho Cordova, en Californie. La station-service aurait ainsi perdu 20.000 dollars après que des centaines de voitures ont profité des prix qui défient toute concurrence dans l'Etat de l'ouest américain.

Craignant que son frère ne soit poursuivi par les propriétaires de la station-service, la sœur du malheureux employé, a organisé une récolte de dons via la plateforme GoFundMe, réussissant à recueillir plus de 24.000 dollars. Sauf que la société qui gère la station-service a refusé de recevoir l'argent.

La société propriétaire de la station a expliqué dans une lettre adressée à John Szczecina qu'elle "n'acceptait pas" les fonds collectés par sa famille et ses amis. Elle a également précisé qu'"à aucun moment", elle n'avait eu l'intention de demander à son ancien employé de payer pour rembourser les pertes subies par la station-service. "La société ne veut pas de l'argent collecté et ne l'acceptera pas", peut-on lire dans la lettre, que s'est procuré un média local cité par Insider.

"Il n'a pas à le rembourser", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

STORY. Vin : comment le rosé a acquis ses lettres de noblesse
«2022 ne sera peut-être pas une phase de récession»
Boris Vallaud élu président du groupe PS à l’Assemblée
L'UE interdit aux lobbyistes russes d'accéder à ses institutions
Comptes publics : la France est-elle le nouveau cancre de l'Europe ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles