La bourse ferme dans 4 h 3 min
  • CAC 40

    6 740,20
    +64,30 (+0,96 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 124,44
    +7,82 (+0,19 %)
     
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,1896
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    1 812,20
    -10,00 (-0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    32 500,27
    -1 028,38 (-3,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    939,95
    -20,95 (-2,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,51
    +0,25 (+0,35 %)
     
  • DAX

    15 600,71
    +31,98 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 103,73
    +22,01 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 194,82
    -40,98 (-0,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,3937
    +0,0053 (+0,38 %)
     

DIRECT: Les candidats à leur réélection rempilent tous

·2 min de lecture

LIVE // Participation, résultats, réactions... Suivez la soirée électorale des élections régionales et départementales

Rien n'y fait ou presque. Ni les appels au vote de la classe politique durant l'entre-deux-tours, ni le temps maussade sur une bonne partie de la métropole. La participation, en très léger rebond par rapport au premier tour, affiche toujours pour cette deuxième manche des chiffres vertigineusement bas. En 2015, elle culminait à 41,59% au second tour.

Pas de sursaut, hormis en Paca où un duel serré opposait le président sortant LR Renaud Muselier, soutenu par un front républicain, Le réveil de la participation y a cependant été plus timide (+4 points) qu'en 2015 lorsque Christian Estrosi l'avait finalement emporté face à Marion Maréchal (+8 points) lors d'une opposition elle aussi chargée en suspense et en symboles.

Selon un sondage Ipsos/Sopra-Steria réalisé dimanche, ceux qui ont boudé les urnes l'ont fait majoritairement pour exprimer leur mécontentement à l'égard du personnel politique (27%). Ils confient aussi leur désintérêt pour les candidats (23%) ou avouent avoir la tête ailleurs (20%).

En bref:

  • La participation, en très léger rebond par rapport au premier tour, affiche toujours pour cette deuxième manche des chiffres vertigineusement bas. L'abstention atteint 66% (contre 66,7% au premier tour), selon les estimations de plusieurs instituts de sondage. En 2015, elle culminait à 41,59% au second tour.

  • Les présidents sortants candidats à leur réélection rempilent tous ou presque (le sort de la Bretagne n'est pas tranché). Barons de gauche comme de droite peuvent sourire.

  • Le RN, qui avait nourri de sérieux espoirs de gagner au moins la région Paca, ressort bredouille du scrutin. Loin des projections des sondages pendant la campagne.

  • Les listes LREM-Modem n'ont pas fait mieux ce dimanche. Selon les sondages, elles ne totalisent que 7% des suffrages au niveau national, loin derrière la droite, la gauche et les écologistes et le RN. La majorité présidentielle fera cependant son entrée dans des exécutifs régionaux. Désorientés, et parfois en perdition au niveau na[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles