Marchés français ouverture 4 h 2 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 853,21
    -11,11 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1906
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 618,54
    -479,75 (-1,65 %)
     
  • BTC-EUR

    42 515,48
    +558,84 (+1,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 022,75
    +79,58 (+8,44 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Pas d'indication de la présence du virus à Wuhan avant décembre 2019

·2 min de lecture

Une équipe internationale d'experts chinois et de l'OMS, qui ont enquêté à Wuhan en Chine sur le Covid-19, a annoncé mardi n'avoir pas trouvé d'indication de la présence du virus dans cette ville avant son apparition en décembre 2019, ni identifié l'animal à l'origine de la maladie.

Une équipe internationale d'experts chinois et de l'OMS, qui ont enquêté à Wuhan en Chine sur le Covid-19, a annoncé mardi n'avoir pas trouvé d'indication de la présence du virus dans cette ville avant son apparition en décembre 2019, ni identifié l'animal à l'origine de la maladie.

"Il n'y a pas assez de preuves [...] pour déterminer si le Sars-Cov-2 s'est propagé à Wuhan avant décembre 2019", a indiqué Liang Wannian, le chef de la délégation de scientifiques chinois, lors d'une conférence de presse.

La métropole du centre de la Chine, un temps à l'épicentre de l'épidémie, a été l'endroit du monde où les premiers cas de Covid-19 ont été rapportés. La pandémie a fait depuis plus de 2,3 millions de morts dans le monde.

La transmission depuis un animal "pas encore été identifiée"

En outre, la transmisison depuis un animal est probable mais celui-ci n'a "pas encore été identifié", a -t-il dit.

Cette mission sur les origines de la transmission du virus à l'homme, jugée extrêmement importante pour tenter de mieux lutter contre une possible prochaine épidémie, a eu du mal à se mettre en place, la Chine semblant très réticente à laisser venir ces spécialistes mondiaux de diverses disciplines comme l'épidémiologie mais aussi la zoologie.

L'OMS avait auparavant prévenu qu'il faudrait s'armer de patience avant de trouver une éventuelle réponse.

(avec AFP)

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi