La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,73 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2148
    +0,0063 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +5,90 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    37 428,11
    -2 856,66 (-7,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +0,14 (+0,21 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,94 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,98 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,47 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,87 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4100
    +0,0049 (+0,35 %)
     

La difficile reconversion professionnelle des députés sur le marché de l'emploi

·2 min de lecture

Loin d'être une sinécure, le retour à l'emploi des députés battus ou en fin de mandat peut s'avérer délicat s'il n'est pas anticipé. Un rapport en pointe les difficultés et les écueils.

A peine huit mois. C’est le temps qu’aura passé l’ancienne secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson, redevenue députée, sur les bancs de l’Assemblée nationale. Remerciée du gouvernement en juillet dernier à la faveur du remaniement, l’élue de la cinquième circonscription du Vaucluse n’a pas souhaité prolonger l’expérience parlementaire. Direction le privé, chez le géant de l’hôtellerie Accor où elle officiera en qualité de directrice du développement durable à partir du 5 mai. La décision a déclenché une vive polémique au Palais-Bourbon. "Pantouflage", "mépris de la fonction d’élu", envie de "faire du fric", : "On ne la voyait jamais !"Ce départ n’a pourtant pas surpris Luc Rouban, chercheur à Sciences Po. "Il faut s’attendre à ce que beaucoup de députés LREM, novices en politiques, cherchent à rejoindre le privé, anticipe le politologue, car c’est de là qu’ils viennent en grande majorité." : 32% contre 16% pour l’ensemble des députés.

Le côté "radioactif" de la politique

A un an de la fin de la législature, le cas de Brune Poirson fait surtout écho aux interrogations de nombre de ses collègues, toutes tendances politiques confondues, qui réfléchissent déjà à l’après. Parmi ceux qui craignent de ne pas être réélus en 2022 ou ne souhaitent pas se représenter, beaucoup anticipent déjà leur reconversion. "Quand on vient du privé, c’est une question que l’on se pose dès le premier jour, confirme le député LR de Moselle Fabien Di Filippo. Concernant le côté “radioactif” de la politique sur le marché de l’emploi, je vous le dirai quand j’y serai confronté." Député LREM de Paris, Buon Tan est sur la même longueur d’ondes: "Si je devais quitter l’Assemblée, sans doute que je reviendrais à la “vraie vie” d’avant. J’aime bien le monde de l’entreprise, c’est un milieu en perpétuel mouvement."

Facile, la reconversion des ex-députés? de l’organe de contrôle de la vie parlementaire, Projet Arcadie, intitulé "Député: une voie de garage?", ne se montre guère ras[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi