La bourse est fermée

Dieselgate : Volkswagen propose 830 millions d'euros... pour rien !

Rebondissement dans le plus grand procès allemand autour du scandale des moteurs diesels truqués : Volkswagen a proposé vendredi de payer 830 millions d'euros à ses clients en Allemagne. Une proposition, pour le moment, refusée par l'association regroupant les requérants. Cette procédure rassemblant plus de 400.000 personnes demandant réparation pour leurs voitures équipées de moteurs diesels truqués s'était ouverte fin septembre.

Le groupe automobile est accusé d'avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître le véhicule moins polluant qu'il ne l'est en réalité. Vendredi 14 février, Volkswagen est venu rompre le silence qui entourait la négociation, entamée en janvier, entre l'association de consommateurs VZBV et le géant de l'automobile : les deux parties sont "parvenues à un accord sur une résolution à l'amiable à hauteur de près de 830 millions d'euros au total", a expliqué un porte-parole dans un communiqué.

Perte de confiance ?

Or, cette solution a "échoué" en raison de "revendications exagérées" concernant les honoraires des avocats de la VZBV, a-t-il ajouté. Moins de deux heures plus tard côté VZBV, même constat "d'échec" des négociations mais avec une toute autre justification : "le manque de bonne volonté de la part de Volkswagen de créer un système fiable et transparent" pour la mise en place de l'accord et des paiements aux clients. "Volkswagen a tout fait pour détruire à nouveau la confiance", a lancé Klaus Müller, président de la VZBV, qui fait office de requérant unique. "Nous allons continuer le procès de toutes nos forces."

>> A lire aussi - Dieselgate : Volkswagen visé pour la première fois par une action de groupe en France

Le géant allemand, lui, persiste et signe : il propose l'accord, et donc "jusqu'à 830 millions d'euros", aux clients même "sans soutien" de l'association de consommateurs. Sur un site internet mis en ligne vendredi, le constructeur promet "entre 1.350 et 6.257 euros" par véhicule dépendant

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des filtres anti-plastique seront bientôt obligatoires dans les lave-linge
Paris, Nice, Toulouse… ces grandes villes qui comptent le plus de logements vides
Alstom confirme ses discussions pour racheter Bombardier Transport
Faurecia résiste sur un marché en net recul
La séance de Bourse : tout ce qu'il faut savoir aujourd'hui