La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 315,96
    -77,79 (-0,23 %)
     
  • Nasdaq

    14 077,12
    -97,03 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 086,30
    +109,51 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    999,08
    -11,53 (-1,14 %)
     
  • S&P 500

    4 249,34
    -5,81 (-0,14 %)
     

Diesel : après Peugeot, Citroën (Stellantis) mis en examen en France !

·1 min de lecture

Avis de turbulences pour Stellantis (PSA Fiat Chrysler). Après Peugeot, c'est au tour de Citroën d'être mis en examen en France sur le front du diesel. "Dans le cadre d'informations judiciaires ouvertes en 2016 et 2017 concernant plusieurs constructeurs automobiles, Automobiles Citroën SA (...) a été mise en examen aujourd'hui par les magistrats instructeurs en raison d'allégations de faits de tromperie portant sur la vente de véhicules diesel Euro 5 intervenue en France entre 2009 et 2015", a précisé Stellantis dans un communiqué.

Citroën a été astreint au versement d'un "cautionnement" d'un montant de 8 millions d'euros, dont 6 millions pour l'éventuel paiement des dommages et des amendes, ainsi qu'à la fourniture d'une garantie bancaire à première demande de 25 millions d'euros "pour indemniser les éventuels préjudices", a détaillé l'entreprise. Comme Peugeot, Automobiles Citroën SA est "en train d'évaluer la régularité de cette mesure et l'opportunité de la contester", a prévenu Stellantis dans son communiqué.

>> A lire aussi - Dieselgate : Volkswagen va devoir indemniser une cliente du Sud-Ouest, une première en France

Un rapport de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), transmis à la justice en février 2017, évoquait une "stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux, puis à les commercialiser". D'après les enquêteurs, quelque 1,9 million de véhicules diesel de génération Euro5 (norme en vigueur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dieselgate : après Renault et Volkswagen, Peugeot à son tour mis en examen
Dieselgate : après Renault, Volkswagen mis en examen en France
Dieselgate : Renault révèle sa mise en examen pour "tromperie" mais conteste les faits
Les promos des constructeurs à ne pas rater en juin (avant la baisse du bonus)
Voiture électrique : Renault choisit les Hauts-de-France pour ses usines "ElectriCity"