Marchés français ouverture 1 h 21 min
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    +12,15 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2182
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 974,21
    +526,36 (+1,79 %)
     
  • BTC-EUR

    27 266,92
    -222,80 (-0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    675,11
    -1,65 (-0,24 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     

Diego, les communistes indiens et Mère Teresa

SO FOOT
·1 min de lecture

À quoi pensait Diego Maradona lorsqu'il a grimpé sur cette vieille bagnole plantée sur la piste d'athlétisme du Salt Lake Stadium de Calcutta ? Autour de lui, un cortège de flics en kaki, des photographes, et vingt-deux figurants sur la pelouse pour un match d'exhibition en son honneur. L'Argentin, chemise grise et jean trop large, harangue des dizaines de milliers de personnes parquées dans les tribunes. "C'est le deuxième plus bel accueil de ma vie après Naples", racontera à une télé locale un Maradona flagorneur. L'homme en a vu d'autres, mais il ne s'attendait pas à un tel accueil en Inde, pays fou de cricket : "J'ai eu l'impression d'être le président des États-Unis, ce pays que je hais de toutes mes forces."

Vie et mort d'un Gamin en or


Cette invraisemblable… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com