La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    29 731,71
    +113,50 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    699,05
    -36,09 (-4,91 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Diego le Blanc

SO FOOT
·1 min de lecture

Assis sur une chaise de bureau au milieu d'un garage sordide en short, vêtu d'un jean, d'un T-shirt noir sans forme et coiffé de cheveux bouclés un peu sales en bataille, Diego Maradona s'anime, parle vite et fort en agitant les mains dans tous les sens. Avec ses boucles d'oreille en diamant et sa croix en argent au bout de sa chaîne, on pourrait croire la scène tout droit sortie du film Snatch. Mais El Pibe de Oro est en interview avec Emir Kusturica pour présenter le documentaire que lui a consacré le réalisateur serbe. "Emir !", interpelle Maradona avant de poser en espagnol le genre de question qui ne sert à rien si ce n'est à alimenter la machine à fantasmes et à regrets : "Sais-tu quel joueur j'aurais pu devenir si je n'avais pas pris de cocaïne ?" Marado marque une pause, opine du chef, puis met ses mains en prière pour conclure sur un terrible : "Quel joueur nous avons perdu ! J'ai un goût amer en bouche, parce… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com