Marchés français ouverture 38 min
  • Dow Jones

    34 297,73
    -66,77 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    13 539,29
    -315,83 (-2,28 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1296
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 227,41
    -16,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    32 982,61
    +1 074,28 (+3,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    845,78
    +25,20 (+3,07 %)
     
  • S&P 500

    4 356,45
    -53,68 (-1,22 %)
     

Didier Tabuteau, un homme de gauche à la tête du Conseil d'Etat

·2 min de lecture

Le nouveau patron du Conseil d'Etat, Didier Tabuteau, est une personnalité marquée à gauche, avec un double parcours de haut fonctionnaire et universitaire. "Toute mon énergie sera consacrée à la justice administrative, pour la faire rayonner, la défendre, la conforter", annonce-t-il dans un message interne.

En pleine crise sanitaire, Emmanuel Macron joue la carte de l’expertise. Le 5 janvier, il a nommé Didier Tabuteau, grand spécialiste de protection sociale et de santé publique, à la tête du Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative. Depuis des mois, la succession de Bruno Lasserre, atteint par la limite d’âge de 68 ans, agitait les conversations au Palais Royal et tous les scénarios … sauf celui-là. "Il n’était pas candidat mais c’est un excellent choix, sourit un de ses collègues. Il a une capacité de travail hors norme, c’est un fin juriste et un type affable, ce qui ne gâche rien."

Au passage, le chef de l’Etat récompense le travail de la section sociale, que Didier Tabuteau présidait jusque-là et qui est en première ligne depuis le début de . En moins de deux ans, lui et ses troupes ont planché sur une douzaine de projets de lois et une kyrielle d’ordonnances et décrets. "Nos équipes ont fait un travail colossal pour garantir le fonctionnement de l’Etat providence durant cette période si difficile, décrit le tout récent patron du Conseil d’Etat. Avec parfois des semaines de travail de 80 ou 90 heures."

Promoteur de la "Grande Sécu"

Nouveau vice-président du Conseil d’Etat -le "VP", comme on surnomme en interne celui qui est bel et bien le patron de l'institution-, Didier Tabuteau est une personnalité marquée à gauche. Il a été conseiller des ministres socialistes Claude Evin, Martine Aubry et Bernard Kouchner entre 1988 et 2002. Dans les colonnes de Challenges, il a défendu en 2014 pour supprimer les avances de frais des malades et, en 2017, , dite "Grande Sécu", qui absorberait les mutuelles. Sous sa présidence, la section sociale du Conseil d’Etat a aussi sévèrement critiqué début 2020 la grande réforme des retraites à points, qualifiant de "lacunaires" ses projections budgétaires.

Sa nomination signifie-t-elle qu’Emmanuel Macron envisage un coup de barre à gauche ou de grandes réformes sociales lors d’un éventuel second quinquennat? "Il ne fa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles