Marchés français ouverture 4 h 3 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1956
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 756,43
    -36,71 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    52 703,10
    -344,33 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 395,95
    +15,00 (+1,09 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Dictées au téléphone, liens avec les parents... Les enseignantes, ces autres héroïnes du Covid-19

Alexis Morel
·1 min de lecture

Depuis le début de la pandémie de coronavirus Covid-19 il y a un an, elles ont souvent dû faire bien plus que leur métier, voire le réinventer. Émilie et Caroline, enseignante dans les Bouches-du-Rhône, cheffe d'établissement en Essonne, n'ont jamais hésité.

D'abord, pendant le premier confinement, à Marseille, lors duquel Émilie a dû gérer pour certains de ses élèves la fracture numérique, bien sûr, mais pas uniquement. "J'ai fait des exercices au téléphone, explique-t-elle, et des dictées aussi au téléphone. On s'est aussi occupé de livrer des paniers alimentaires à des familles qui n'avaient plus accès à l'aide alimentaire."

"Un enfant qui ne mange pas, je ne peux pas lui parler de scolarité si déjà, toute la journée, il a faim donc on s'est mobilisé pour livrer des paniers, c'était essentiel pour nous."

Émilie

à franceinfo

À 700 kilomètres de là, dans son collège de l'Essonne, Caroline, elle, s'est souvent comparée ces derniers mois au capitaine d'un bateau dans la tempête. "Je me suis dit, se souvient-elle, qu'il fallait que je sois là pour rassurer, et notamment du côté des parents, gérer l'angoisse." "On devient vraiment représentant de l'État à leurs yeux, poursuit Caroline. C'est-à-dire quand ils ont des questions médicales ou autres, nous devenons un relais. On a donné des tablettes, mais il a fallu expliquer à tout le monde comment faire fonctionner une tablette."

"On prenait les enfants à notre bureau pour expliquer, ou leur dire de donner le portable de leur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi