Marchés français ouverture 6 h 30 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 567,58
    -115,79 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    46 907,34
    -4 359,49 (-8,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 267,33
    -124,38 (-8,94 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Dianosic: innovations disruptives pour les affections ORL

·2 min de lecture

Dianosic travaille avec des professionnels de santé pour apporter des solutions qui changent la vie des patients dans la prise en charge des saignements intranasaux (épistaxis) et de la sinusite chronique. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 3,6 millions

Les pathologies du nez – saignements, sinusites chroniques, rhinites allergiques – sont des maladies très répandues pour lesquelles il existe peu de traitements efficaces. En juillet 2017, Marc Augustin (61 ans) fondateur de la société de téléphonie Abacus, le chirurgien Christian Debry (61 ans), qui dirige le service tête et cou du CHU de Strasbourg, et Philippe Bastide (50 ans), passé par Johnson&Johnson et Pfizer, ont créé en 2017 Dianosic pour apporter des solutions aux patients. Le trio a d’abord inventé un ballonnet intranasal: ce petit dispositif gonflable, placé dans le nez du patient par son ORL, arrête les saignements. Il offre une alternative confortable, et efficace aux mèches en coton – peu efficaces - ou aux sondes, qui nécessitent une hospitalisation. Autorisé en Europe (par un marquage CE obtenu en février 2020) et enregistré auprès de l’autorité de régulation américaine FDA, le ballonnet ("Cavi-T") est commercialisé en France depuis le printemps 2020. Parallèlement, la société développe deux traitements révolutionnaires, l’un contre la sinusite, l’autre contre la rhinite allergique. Leur principe est le même: l’ORL place dans son nez une structure résorbable, qui diffuse des corticoïdes sur une longue période (6 à 12 mois). "Contrairement à la plupart des solutions proposées aujourd’hui, la nôtre ne nécessite pas d’intervention chirurgicale", souligne Marc Augustin.

Lauréate du prestigieux concours iLab en 2019, la société a déjà réuni 1,5 million d’euros, dont une partie en subventions et en prêts bancaires. Ses premiers capitaux lui ont été apportés par des business angels et un petit fonds spécialisé en santé. Le tour de table suivant servira à financer les essais cliniques du traitement de la rhinite et les essais pré-cliniques du traitement de la sinusite. Dianosic vise une autorisation de mise sur le marché en 2025 pour son premier médicament.

Contact: marc.augustin@dianosic.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi