Publicité
La bourse ferme dans 8 h 15 min
  • CAC 40

    7 539,03
    +35,76 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 868,67
    +29,53 (+0,61 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0701
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    2 333,60
    -15,50 (-0,66 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 653,10
    -323,21 (-0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 393,51
    +5,35 (+0,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,19
    -0,26 (-0,33 %)
     
  • DAX

    18 078,82
    +76,80 (+0,43 %)
     
  • FTSE 100

    8 175,60
    +28,74 (+0,35 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 949,64
    +7,86 (+0,04 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    -0,0013 (-0,11 %)
     

"Un diamant d’opportunités": face aux dirigeants, Nasser al-Khelaïfi défend le modèle du football européen

"Un diamant d’opportunités": face aux dirigeants, Nasser al-Khelaïfi défend le modèle du football européen

Le discours du patron. A la tête depuis 2021 de l'European Club Association (ECA), puissant syndicat des clubs européens, Nasser al-Khelaïfi a donc naturellement débuté cette 30e Assemblée générale. Sous les yeux du président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, "NAK" a "ouvert un nouveau chapitre" pour l’ECA.

"Nous poursuivons nos réformes majeures engagées ces deux dernières années, pour devenir toujours plus ouverts et inclusifs en tant que seul représentant reconnu des clubs européens", estime le président du club parisien devant son audience.

Une déclaration en forme de réponse à l’UEC (Union of European Club), "syndicat" lancé il y a quelques mois pour représenter les clubs moins importants et ceux absents de l’ECA.

"Une institution dynamique, démocratique et inclusive"

Tout au long de cette allocution qualifiée de "discours d'ouverture", le président de l’instance a disséminé quelques messages, notamment à l'attention des plus petites équipes du continent.

PUBLICITÉ

"Nos membres sont tout pour l'ECA", a ainsi expliqué le dirigeant.

"Vos ambitions sont les ambitions de l’ECA, grands et petits clubs. Et je veux parler avec mon cœur. Vous savez, en tant que personne originaire d’un petit pays comme le Qatar, je sais ce que c’est que d’être un étranger, d’être sous-estimé, mais d’avoir quand même de grandes ambitions", a-t-il poursuivi.

A la tribune, Nasser Al-Khelaifi a vanté les mérites de son institution. "Aujourd’hui, nous sommes une institution dynamique, démocratique et inclusive, à la recherche d’influence et d’une voix pour le plus grand nombre, pas pour quelques-uns", a expliqué le patron du PSG. Tout en rappelant son partenariat stratégie avec l’UEFA. "Nous ne sommes pas toujours d’accord, loin de là. Mais nous discutons toujours des choses de manière constructive. Avec le dialogue, la compréhension commune et la recherche de solutions". L’ECA est, pour le moment, l’interlocuteur exclusif de l’UEFA pour prendre le pouls des clubs européens.

Au cœur des discussions entre les dirigeants européens à Berlin, la redistribution des droits TV des compétitions européennes à partir de la saison prochaine, un sujet hautement sensible. Sur ce thème, et sous les yeux du patron de l’UEFA, Al-Khelaifi a mis en avant la redistribution pour les clubs évoluant en Ligue Europa et Conférence League ces dernières années. "En plaçant les intérêts collectifs au-dessus des intérêts individuels, nous avons constaté une augmentation de +89% et +73% de la solidarité de la compétition interclubs de l’UEFA pour les clubs de sous-division 3 et de sous-division 4 depuis le dernier cycle. Il y a eu une augmentation de +25% des primes pour l'Europa League et l'Europa Conference League".

L’ECA représentant unique des clubs?

Dans son discours, Nasser Al-Khelaifi a annoncé qu’un protocole d’accord avait été signé ce mercredi matin avec l’UEFA. Un accord "qui ouvre la voie vers 2030 en tant que seul représentant des clubs européens en Europe et dans le monde". Une annonce qui devrait faire réagir du côté de l’UEC dans les prochaines heures.

Ces derniers espèrent toujours faire entendre leur voix du côté de Nyon, en Suisse. Les finances restent évidemment le nerf de la guerre pour les clubs de football. Le thème a été longuement évoqué avec un focus sur la redistribution de la FIFA pour les Coupes du monde: "Suite à nos longues et difficiles négociations avec la FIFA, les avantages de nos clubs se sont multipliés. Désormais, pour chacune des Coupes du monde 2026 et 2030, 355 millions de dollars seront distribués aux clubs du monde entier, soit plus de 70% de plus que lors de la dernière Coupe du monde".

Le président du PSG a ainsi expliqué que tous les clubs de la pyramide "bénéficieront" du travail de l’ECA. Avant de conclure: "Nous avons un diamant d’opportunités entre nos mains. Grâce à l’UEFA et à nos clubs, nous avons les meilleures compétitions interclubs au monde. Nous avons la chance d’avoir les meilleures équipes et les plus grands joueurs". Comme un message pour le championnat saoudien. Ce jeudi matin, l’ECA élira un nouveau conseil d’administration et certains postes stratégiques pour le nouveau cycle 2023-2027.

Article original publié sur RMC Sport