Marchés français ouverture 7 h 36 min
  • Dow Jones

    34 152,01
    +239,61 (+0,71 %)
     
  • Nasdaq

    13 102,55
    -25,55 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 868,91
    -2,89 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0177
    +0,0006 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    19 830,52
    -210,38 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    23 482,34
    -155,80 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    569,15
    -2,76 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 305,20
    +8,06 (+0,19 %)
     

Diablo Immortal nécessiterait un demi-million de dollars pour être ultra puissant

L’économie ultra douteuse de Diablo Immortal continue de faire parler. Des joueurs ont découvert que la somme d’argent à injecter pour devenir surpuissant dépasse l’entendement.

En quelques jours, Diablo Immortal est devenu le jeu le moins bien noté de l’histoire sur l’agrégateur Metacritic (il est quand même remonté de 0,2 à 0,3 sur 10). Les joueuses et les joueurs goûtent très peu au modèle d’affaires du jeu mobile développé par Blizzard Entertainment. Il est question de microtransactions tout à la fois nombreuses et abusives et incontournables en pratique pour qui voudrait se lancer dans les modes compétitifs.

Bon nombre de joueurs et joueuses se sont intéressés au montant qu’il faudrait dépenser pour obtenir un équipement surpuissant. Les premières analyses aboutissaient à 100 000 $ (95 000 €) — une somme déjà invraisemblable. Mais de nouvelles recherches, publiées sur Reddit le 26 juin, infirment le montant précédemment annoncé. En réalité, c’est plutôt 500 000 $ (470 000 €) qu’il faudrait débourser dans Diablo Immortal. De mal en pis.

Gemmes dans Diablo Immortal
Gemmes dans Diablo Immortal

La mécanique d’éveil des gemmes, à l’origine de cette réévaluation

Dans Diablo Immortal, la progression passe notamment par des gemmes.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles