Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0689
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    +3,50 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 950,62
    -176,13 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,02
    -38,31 (-2,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,14 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,68 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,53 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,78 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2636
    -0,0024 (-0,19 %)
     

Diabète de type 1 : ce traitement bien connu pourrait réduire le besoin d’insuline, selon une étude

Istock/Suriyawut Suriya

Si le diabète est une maladie chronique caractérisée par la présence d’un excès de glucose (sucre) dans le sang, il se décline sous deux formes. D’abord le diabète de type 1 qui représente environ 10% des cas de diabètes en France selon l’Inserm. Il est la conséquence d’un dysfonctionnement du système immunitaire qui détruit progressivement les cellules du pancréas qui produisent de l’insuline, hormone essentielle à la régulation de la glycémie (c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang). Le glucose s'accumule donc dans la sang et cela entraîne une hyperglycémie, qui sur le long terme, peut avoir de nombreux effets néfastes sur la santé.

Si le diabète de type 1 est une maladie auto-immune, le diabète de type 2 est davantage lié à des facteurs liés au mode de vie comme l'obésité ou la sédentarité, couplé à des facteurs génétiques. Il est déclenché quand le pancréas ne sécrète pas assez d’insuline ou si l’organisme à développé une résistance à cette dernière.

Dans les deux cas, il faut mettre en place un traitement qui régule le surplus de glucose dans le sang, afin de maintenir une glycémie stable. Pour le diabète de type 1, il faut adopter une surveillance constante de celle-ci et l’ajuster grâce à des injections d’insuline et à un régime alimentaire adapté. Pour le diabète de type 2, le premier traitement consiste en des mesures hygiéno-diététiques (régime adapté, activité physique) et dans un deuxième temps, en fonction de l’évolution, un traitement médicamenteux peut s’ajouter. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite