Devoteam : en mouvement...

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA29,980,88
DVT.PA18,500,99
ERIC-B.ST80,95-5,30

Par Christophe Voisin

Désengagement. Devoteam (Paris: FR0000073793 - actualité) a dévoilé un mouvement d'envergure dans son périmètre... La société va vendre à Ericsson (Stockholm: ERIC-B.ST - actualité) ses activités dédiées aux secteurs des médias et des télécoms. Les 400 collaborateurs destinés à ces créneaux exercent leur métier principalement en France. Ce désengagement est à mettre en relief avec le plan de repositionnement annoncé par la SSII. Elle veut désormais se concentrer sur des créneaux où elle est mesure de créer de la valeur. Il s'agit donc de sortir des métiers trop concurrentiels où les conditions de rentabilité ne sont pas satisfaisantes. C'est précisément le cas des télécoms où les nouvelles conditions de marché générées par l'arrivée du quatrième opérateur ont considérablement modifié les règles du jeu. Devoteam a donc décidé de jeter l'éponge, ce qui devrait conduire à améliorer son profil financier.

Conditions. Le (Paris: FR0000072399 - actualité) périmètre vendu représente 7% de Devoteam. A ce stade, le prix de vente n'a pas été communiqué, mais la somme récupérée devrait contribuer à consolider la situation financière de la SSII. La société des deux frères De Bentzmann a été confrontée à une crise de croissance sur les derniers millésimes. Le périmètre est désormais trop large et de nombreuses filiales étrangères n'ont pas la taille critique suffisante. Il s'agit donc, soit de se désengager, soit de renforcer l'existant avec des initiatives de croissance. Avec cette annonce, le poids de l'international dans les ventes de Devoteam devrait désormais avoisiner les 60%. Alors que la marge d'exploitation est attendue autour de 4% sur 2012, le chantier de transformation en cours a pour ambition de l'amener à 10% en 2015.

Reprise. La vente au suédois Ericsson de la partie télécoms et médias s'inscrit dans cette lignée... Devoteam doit se concentrer sur quelques "niches" et laisser à d'autres les créneaux généralistes. Alors que l'action était revenue sur les 8 Euros en novembre dernier, elle a enfin fait l'objet d'achats massifs en bourse. Elle vient ainsi de rebondir de 50% en revenant sur les 12 Euros... Les investisseurs ont pris conscience que la décote était sensible au regard de la moyenne du secteur. En dépit des problèmes rencontrés actuellement par l'entreprise, Devoteam demeure une entreprise de qualité. La remontée attendue de la profitabilité sur les prochains exercices devrait conduire à une poursuite du rattrapage boursier sur le moyen terme... Attention toutefois aux prises de bénéfices à plus court terme. Moyen terme.