La bourse ferme dans 4 h 21 min
  • CAC 40

    5 566,33
    +74,18 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 502,25
    +39,21 (+1,13 %)
     
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1874
    +0,0028 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 807,70
    -30,10 (-1,64 %)
     
  • BTC-EUR

    16 018,72
    +437,58 (+2,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    375,88
    +14,45 (+4,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    43,49
    +0,43 (+1,00 %)
     
  • DAX

    13 257,75
    +130,78 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 406,66
    +72,82 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    26 165,59
    +638,22 (+2,50 %)
     
  • HANG SENG

    26 588,20
    +102,00 (+0,39 %)
     
  • GBP/USD

    1,3349
    +0,0027 (+0,20 %)
     

Devises: seconde et mme 3me sance de stagnation de l'E/$

·1 min de lecture

(CercleFinance.com) - C'est bluffant ! Pas une des principales paires de devises -et notamment celles impliquant le Dollar- ne dcale de plus de 0,1% ce vendredi.
Et c'est presque un 'copier/copier' de la veille o une troublante stabilit se diffusait travers tout le Forex.

Pour l'anecdote, aprs avoir pass 8 heures osciller 0,05% prs autour de son cours de clture de jeudi (1,1870/E), le Dollar finit par grappiller 0,1% 1,1860 et ce mme cart se retrouve face au Yen, au Franc suisse, au Dollar canadien... et il recule -toujours par un cart de -0,1%- face la Libre vers 1,3175..

En l'absence de catalyseur macroconomique (aucun chiffre au calendrier), le seul point d'intrt concernait la dgradation apparente des relations entre la Maison Blanche et la FED.

Les cambnistes accueillent avec calme et srnit la passe d'arme entre Steven Mnuchin et la FED: le secrtaire d'tat au Trsor (S.Mnuchin) estime que les rachats de dettes d'entreprises de la FED ne sont plus une priorit aux Etats-Unis et que Jerome Powell devrait lever le pied sur les programmes d'urgence en faveur des entreprises (PEPP), citant le cas des compagnies ariennes qui pourraient lever du cash en revendant les milliards de $ d'actions qu'elles ont rachet ('buybacks') grce aux taux bas pour doper leur cours (se retrouvant cours de trsorerie).

Charles Evans (le patron de la FED de Chicago) rtorque que la FED souhaite continuer d'utiliser librement tous ses outils montaires et que ses programmes de rachats d'actifs (bons du Trsor, dettes d'entreprises) ont dmontr leur efficacit tout au long de la crise.


Copyright (c) 2020 CercleFinance.com. Tous droits rservs.