Devises: l'euro teste toujours les 1,31 dollar.

(CercleFinance.com) - Un calme relatif régnait ce midi sur le marché des changes ce vendredi midi, l'avantage de l'euro se confirmant alors qu'outre Atlantique, l'absence de progrès budgétaire pénalise toujours le dollar. S'apprêtant à aligner cinq séances de hausse, l'euro grappille 0,12% à 1,3092 dollar ce midi, soit 1,3% de mieux sur la semaine.

Du côté américain, on a appris hier que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient baissé de 370.000 à 343.000 la semaine passée, les attentes se situant à 369.000. Et les ventes ont détail d'octobre ont augmenté de 0,3% en novembre.

Mais de nouveau, les cambistes ont les yeux rivés sur les dernières déclarations des politiciens américains quant au débat budgétaire, qui ne progresse guère. Et les mines sombres sont toujours de rigueur, le 'speaker' républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, ayant déclaré que les discussions 'piétinaient'. 'Il a réitéré lors d'une conférence de presse sa demande de réductions profondes des dépenses publiques en échange de tout compromis fiscal', rapportaient les analystes d'Aurel BGC ce matin. ?Les deux camps semblent camper sur leurs positions', commente Saxo Banque.

Cependant, les nouvelles sont plus positives de ce côté de l'Atlantique : en hausse pour le deuxième mois consécutif, l'indice PMI flash composite Markit de l'eurozone se redresse de 46,5 en novembre à 47,3 en décembre, atteignant un plus haut de neuf mois.

'La récession actuellement en cours dans la zone euro montre de nouveaux signes de ralentissement en décembre, nourrissant les espoirs d'une amélioration des perspectives à l'horizon 2013', se félicite Chris Williamson, économiste senior à Markit.

De même, l'indice PMI préliminaire chinois de Markit ressort en légère progression en décembre, à 50,9 contre 50,5 le mois précédent. 'La hausse est faible, mais l'indice atteint un plus haut de 14 mois', note Aurel BGC.

Autre nouvelle rassurante, l'agence Fitch prend le contre-pied de ses consoeurs S&P et de Moody's en confirmant sa note 'AAA' sur la France, une note toutefois assortie d'une perspective négative.

Face au yen, la monnaie unique est mieux orientée (+ 0,33% à 109,67 yens l'euro).
?Le yen a été affecté par l'indice Tankan plus négatif que prévu publié ce matin au Japon, ce qui continue d'accroître les spéculations sur un nouveau stimulus de la Banque du Japon?, explique RTFX, qui ajoute que des élections générales se tiendront ce week-end dans l'archipel.

Rien à signaler du côté du sterling (+ 0,07% à 0,8122) et le franc suisse (+ 0,08% à 1,2087 franc l'euro).

Cet après-midi, les opérateurs de changes seront attentif aux statistiques américaines de la production industrielle pour le mois de novembre. Le consensus prévoit une légère baisse des prix et une hausse modeste.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.