La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 905,80
    +128,04 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    13 468,69
    -283,55 (-2,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2157
    -0,0012 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 830,44
    -834,52 (-1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 522,41
    -38,89 (-2,49 %)
     
  • S&P 500

    4 211,32
    -21,28 (-0,50 %)
     

Devalliet Mugello: la sportive française rétro et sans malus

·2 min de lecture

NOUVEAUTE – Une nouvelle marque française, Devalliet, se lance dans l'automobile. Elle mise sur la sportivité et le plaisir de conduire, avec un petit roadster à l'allure rétro. Ses moteurs Peugeot et sa légèreté permettent à la Mugello d'échapper au malus écologique, tout en offrant des performances enviables.

Qui a dit que la passion automobile était morte en France? Trois ans après la renaissance d'Alpine, et alors que le carnet de commandes de ne désemplit pas, voilà qu'une nouvelle marque automobile, Devalliet, pointe le bout de son nez. Ce constructeur est l'œuvre d'Hervé Valliet, par ailleurs patron de SORI, une entreprise spécialisée dans la tôlerie. C'est en utilisant un savoir-faire nécessaire à la fabrication de solutions de rangement industriel qu'un châssis automobile en aluminium a été conçu. Dans l'esprit des Lotus et Caterham, celui-ci fait la part belle à la légèreté.

Cette base technique est habillée d'une carrosserie aux lignes rétro. "De profil, on retrouve les lignes des Formule 1 des années 1950", nous explique José Figueres, le designer de la Mugello. "La structure est modulable, pour permettre le montage de diverses parties avant et arrière, de style différents". La première version présentée dispose d'une ouverture avant séparée en deux, qui évoque par certains aspects la Ferrari 156, mais d'autres calandres sont envisagées, comme le montrent les croquis que nous a communiqués le styliste.

Lègère, la Devalliet Mugello mise sur les sensations

La Devalliet Mugello n'a pas pour ambition de rivaliser avec les supercars les plus puissantes de la planète. Comme les Caterham et SECMA, elle mise sur la légèreté (la version la plus légère ne pèse que 590 kg) pour offrir des sensations de conduite décuplées. Le châssis est en aluminium soudé, avec un système d'assemblage par tenons et mortaises, associé à des berceaux avant et arrière. Et les trains roulants sont à double triangulation.

Surtout, le choix de roues fils de 14 pouces peut sembler déconcertant sur une voiture lancée en 2021. Mais il est parfaitement assumé par le directeur technique Gilbert Dognon. "Avec ce type de jantes, le choix de pneus est relativement limité et se fait avec des dimensions réduites. Ce qui permet de limiter l'adhérence de la voiture et donc de rendre ses réactions plus pr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi