Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 346,15
    +35,38 (+0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 418,51
    +36,04 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    36 245,50
    +294,61 (+0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,0885
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    2 091,70
    +34,50 (+1,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    36 215,50
    +613,16 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    802,76
    +11,20 (+1,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,38
    -1,58 (-2,08 %)
     
  • DAX

    16 397,52
    +182,09 (+1,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 529,35
    +75,60 (+1,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 305,03
    +78,81 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 594,63
    +26,83 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    33 431,51
    -55,38 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    16 830,30
    -212,58 (-1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2714
    +0,0086 (+0,68 %)
     

La deuxième édition des Flammes, qui célèbrent le rap, annoncée pour le 25 avril 2024

Carla Loridan

Les Flammes sont de retour. Après une première édition à succès en mai 2023, cette cérémonie unique en son genre qui vise à récompenser le milieu du rap en France et mettre à l'honneur les "cultures populaires" va faire son retour en 2024.

Sur Instagram, les organisateurs des Flammes ont annoncé la nouvelle via une courte vidéo et ont également dévoilé le lieu de l'événement, à nouveau prévu au théâtre du Châtelet à Paris, ainsi que sa date, le 25 avril 2024.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Corriger les impairs des Victoires

Imaginé en 2023 par les médias spécialisés Yard et Booska-P, Les Flammes ont entendent corriger les impairs des Victoires de la Musique, qui n'ont jamais très bien su comment traiter le hip hop, pourtant présent en France depuis 40 ans.

Comme en 1999, quand le groupe Manau, se réclamant d'une variété celtique, reçoit, gêné, le trophée rap - qui n'existe plus - face à NTM.

Pour leur première édition, présentée par l'humoriste et actrice Fadily Camara, Les Flammes ont donc rendu au rap ses lettres de noblesses en sacrant notamment la tête montante de la scène française Tiakola, reparti avec trois prix, mais aussi Aya Nakamura, nommée artiste féminine de l'année et le rappeur Gazo, récompensé du prix de l'artiste masculin de l'année.

Article original publié sur BFMTV.com