Marchés français ouverture 35 min
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2180
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    30 083,71
    +635,86 (+2,16 %)
     
  • BTC-EUR

    27 321,50
    -168,23 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    674,19
    -2,71 (-0,40 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     

Dans les Deux-Sèvres, le succès d'un "territoire zéro chômeur de longue durée"

·1 min de lecture

Une planche de salut contre la crise économique née dans le sillon du coronavirus ? Malgré le contexte difficile dans lequel est plongé le pays, à Mauléon, petite commune des Deux-Sèvres de 8.800 habitants, on compte seulement une vingtaine de chômeur de longue durée. Ce miracle, la commune le doit au "territoire zéro chômeur de longue durée", un dispositif lancé il y a trois ans à titre expérimental dans dix régions. Le résultat est si probant que l'État a décidé de l'étendre dans 50 autres territoires. Europe 1 s'est rendu sur place pour comprendre ce succès. 

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 5 décembre

"Les fins de mois sont beaucoup moins difficiles qu'avant"

Depuis sa création en 2017, l'Esiam, entreprise à but d'emploi de Mauléon, embauche en CDI d'anciens chômeurs de longue durée pour travailler dans le recyclage du bois, du papier et du tissu. "On va retrouver des personnes qui ont 45 à 60 ans parfois très éloignées de l'emploi", indique au micro d'Europe 1 Michel Rondeau, le référent des bénéficiaires. Parmi eux Séverine, pour qui ce contrat a pris la forme d'une véritable bouée de sauvetage. 

"Ça a changé beaucoup de choses dans ma vie, les fins de mois sont beaucoup moins difficiles qu'avant", confirme-t-elle au micro d'Europe 1. 

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Trois questions sur le vaccin à ARN messager, probablement le premier disponible

> Que sait-on des "Covid longs", ces patients qui vivent l'enfer ?

> Ces trois facette...


Lire la suite sur Europe1