La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 850,60
    +3,00 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    27 002,55
    +20,36 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

Deux jours avant son entrée en vigueur, les opposants au pass vaccinal dans la rue

·2 min de lecture

Alors que le pass vaccinal entre en vigueur lundi, plusieurs manifestations ont eu lieu à travers la France.

Des opposants au pass vaccinal ont défilé dans les rues de plusieurs villes samedi,, réclamant la "liberté" et fustigeant "l'Apartheid" imposé selon eux par le gouvernement entre vaccinés et non vaccinés. A Paris, où quatre manifestations avaient été déclarées, des Gilets jaunes ont défilé dans la matinée entre le square d'Anvers et la place de la Nation, relayés dans l'après-midi par le mouvement Les Patriotes de Florian Philippot, qui a rassemblé une foule de tous âges, dont des parents accompagnés de leurs enfants, a constaté une journaliste de l'AFP.

Le cortège de plusieurs centaines de personnes, pour la plupart non masquées, a défilé de la place de Barcelone (16e) vers le ministère de la Santé, dans le 7e arrondissement, portant notamment des pancartes "Liberté", "Vérité" ou "Non à l'Apartheid", des drapeaux français ou arborant la Croix de Lorraine. "Pass vaccinal, résistance totale!" ou "Macron, on t'em...", scandaient les manifestants. "Je préfère mourir aux portes de la liberté que de mourir dans les enfers de la servitude", proclamait une pancarte, tandis qu'une autre représentait une seringue transperçant Marianne. Un animateur faisait scander "Résistance! Résistance!" ou encore "Liberté! Liberté!"

Parmi les manifestants, Sophie, juriste de 44 ans et Franck, consultant informatique de 56 ans, ont expliqué à l'AFP qu'ils étaient tous les deux vaccinés, mais pas leur fille, car ils s'opposent à la vaccination des enfants et adolescents. Ils ont expliqué être "anti pass vaccinal mais pas pour Philippot". Pour Franck, "le discours des autorités est incohérent et varie avec le temps, en fonction des contingences", et "on ne sait plus distinguer le vrai du faux". Sophie pour sa part regrette qu'"au moment où le virus est le moins virulent, on mette en place le pass vaccinal, alors qu'on pourrait jouer l'immunité naturelle collective".

Lire aussi

"Une honte"

Même remarque de la part d'un homme se présentant comme un technicien informatique de 40 ans, venu avec[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles