La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1847
    -0,0015 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 531,10
    -21,97 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,42
    +3,99 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Deux frères accusés d'avoir escroqué des particuliers qui avaient investi à Bali

·2 min de lecture

Caisse d'épargne se retrouve dans le collimateur de la justice, accusée d'avoir participé à une opération de "blanchiment" par négligence dans une affaire de fraude présumée. Plus de 100 personnes sont parties civile dans ce procès qui s'ouvre mercredi à Paris. Toutes avaient investi un peu ou beaucoup de leur patrimoine dans la construction d'un complexe touristique à Bali (Indonésie), qui n'a jamais vu le jour. On leur avait promis des retours sur investissement mirobolants et une vie "magnifique" sur fond de développement personnel. Ils n'ont eu ni l'un ni l'autre, et feront mercredi face à deux frères, à l'origine d'un montage financier inspiré, qui sont accusés notamment d'escroquerie, de blanchiment et d'abus de biens sociaux. Caisse d'épargne, où était domicilié un de leurs comptes, est accusée, elle, de ne pas avoir été assez vigilante sur la provenance de millions d'euros...

"Cette action" contre la banque, explique Me Antoine Vey, avocat de nombreuses parties civiles, "n'a rien de symbolique, car sans une condamnation de la banque, les victimes n'auront rien pour vivre". L'affaire judiciaire avait débuté à l'été 2014, après la plainte à Paris d'une cinquantaine de particuliers affirmant avoir été floués par la société Vivalavi des deux frères, qui promettaient des rendements très élevés, jusqu'à 8%. De 2009 à 2014, 12,5 millions d'euros avaient été ainsi levés auprès des investisseurs.

>> À lire aussi - La Caisse d'Épargne annonce le lancement d'une carte bancaire OM

Nombre d'entre eux avaient été harponnés lors de salon "zen" ou de séances de coaching en forme d'étapes pour accéder à "une vie magnifique". Leur était ensuite proposé un investissement immobilier à Bali, dans le resort Rening Bay, où devaient être construits un restaurant, 27 villas, une salle de fitness, un bar et une piscine sur 8 ha en bord de mer. Commencé en 2008, un tiers du projet avait déjà été construit au moment de la faillite en 2014.

>> Notre service - Faites des économies en testant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nos multinationales championnes de la délocalisation, l’emploi dans l’industrie à la peine
Française des Jeux (FDJ) se rit de la crise : le conseil Bourse du jour
La Turquie fait exploser son taux d’intérêt, face à l’inflation, la livre s’envole
La maison mère de Mediapro a versé des pots de vin à la FIFA
Dassault Aviation vend des Falcon 2000 Albatros à l'armée française