Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 667,52
    +140,61 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,38
    -0,47 (-0,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Les deux détenus de Fleury-Mérogis évadés en forêt de Fontainebleau sont toujours dans la nature

Prétextant une envie pressante durant une sortie course à pied en forêt, les deux hommes se sont éloignés du groupe et ne sont jamais revenus. Une enquête pour évasion a été ouverte.

Après l’évasion de deux détenus de la prison de Fleury-Mérogis au cours d’une sortie « course à pied » en forêt de Fontainebleau, mardi 12 septembre, les autorités n’avaient toujours pas mis la main sur les deux hommes ce jeudi 14 (photo d’illustration prise à l’entrée de la prison, en septembre 2021).

FAITS DIVERS - Les deux détenus de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne, qui se sont évadés mardi lors d’une sortie dans la forêt de Fontainebleau, dans le département voisin de Seine-et-Marne, sont toujours recherchés ce jeudi 14 septembre, a indiqué le parquet d’Évry, interrogé par l’AFP.

Le ministère public a ouvert une enquête pour évasion, confiée à la compagnie de gendarmerie d’Évry, et des mandats de recherche ont été lancés.

Les deux détenus en cavale participaient à une sortie « course à pied » avec d’autres détenus et des encadrants, selon une source proche du dossier. Prétextant une envie pressante, ils se sont éloignés et ne sont pas revenus, avait détaillé cette source. Ils se sont évadés dans les environs des Gorges de Franchard, selon une source policière.

Drogues et agression sexuelle

Concernant le profil des deux hommes dans la nature, l’un des détenus a été condamné pour infraction à la législation sur les stupéfiants et devait sortir en 2024. Le second purgeait une peine pour agression et exhibition sexuelles jusqu’en 2026, a précisé le ministère public.

PUBLICITÉ

Au total, huit détenus participaient à cette sortie en forêt, selon le secrétaire local de Force ouvrière à Fleury-Mérogis, Denis Kandassamy, qui a demandé « un meilleur encadrement de ces activités extra muros et une meilleure sélection des profils ». « Ce sont des permissions de sortie encadrées par l’Administration pénitentiaire et octroyées sur décision judiciaire », avait précisé le parquet.

En juin, un détenu s’était évadé de la prison de Fleury-Mérogis en utilisant une nacelle installée pour des travaux, avant d’être interpellé quelques heures plus tard.

Plus grand centre pénitentiaire d’Europe, la prison de Fleury-Mérogis accueillait 3 922 détenus au 1er août 2023, femmes et mineurs compris, pour 2 853 places, soit un taux d’occupation de 137,5 %, selon le ministère de la Justice.

VIDÉO - Fleury-Mérogis: ce que l'on sait des deux détenus en cavale toujours activement recherchés

Lot-et-Garonne : ce que l’on sait de l’évasion de deux détenus du centre de détention d’Eysses

À Angers, le fugitif de la prison d’Argentan mis en examen pour meurtres après son évasion