Publicité
La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    7 623,30
    +51,73 (+0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 910,33
    +29,91 (+0,61 %)
     
  • Dow Jones

    38 793,92
    +15,82 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0757
    +0,0022 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    2 339,30
    +10,30 (+0,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 565,59
    -335,26 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,84
    -38,56 (-2,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,16
    +0,83 (+1,03 %)
     
  • DAX

    18 122,48
    +54,27 (+0,30 %)
     
  • FTSE 100

    8 185,08
    +42,93 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    17 866,12
    +9,10 (+0,05 %)
     
  • S&P 500

    5 482,90
    +9,67 (+0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2714
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Il a deux ans et vend déjà des tableaux à plus de 6 000 euros

©JFCreatives

Un véritable enfant prodige. Laurent Schwarz n’a que deux ans, mais il déchaîne déjà les passions par son art. Lors de vacances familiales en Italie, en septembre dernier, la famille du petit Allemand remarque que Laurent peine à se détacher de ses pinceaux lors des activités manuelles organisées par le village vacances. Ni une ni deux, en rentrant à leur domicile, les parents de l’enfant courent au magasin acheter des pinceaux, des toiles et de la peinture.

Comme le rapporte le Time of London, Lisa Schwarz, la maman de Laurent, a été si fière des talents de son fils qu'elle a décidé de mettre en ligne une photo d’une de ses toiles, intitulée The Fingers, sur Instagram et a, dans un même temps, créé un site Internet, laurents.art. «J'ai pensé à créer un compte parce que ce qu'il peignait était si joli», a-t-elle déclaré au journal britannique. Et l’engouement est tel que des passionnés du monde entier s’arrachent les peintures du jeune artiste. En effet, cinq de ses tableaux se sont vendus pour… 6 500 euros chacun.

Mais la maman n’a pas accepté de vendre les toiles de son fils directement. «J’ai eu 300 appels manqués et 1 000 e-mails dans ma boîte de réception», appuie la maman de Laurent. Son tout premier tableau avait d’ailleurs attiré l’œil d’un enchérisseur américain, qui proposait la somme de… 150 000 dollars ! Mais la famille avait décidé de refuser l’offre. Autre œuvre invendue : le tableau The People, qui avait reçu une enchère de 67 000 dollars.

Force était de constater (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Européennes 2024 : résultats, dissolution de l’Assemblée… retour sur une soirée électorale mouvementée
Dissolution de l'Assemblée nationale : quand allons-nous voter pour les législatives ?
Pourquoi le prix du café a explosé
Fraude à la carte bancaire : la championne de biathlon Julia Simon condamnée
Le train, un mode de transport «trop cher et pas assez flexible» selon la Fédération des usagers