Marchés français ouverture 6 h 41 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 721,58
    +175,40 (+0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,2165
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 391,26
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    26 499,48
    -450,24 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,12
    +2,79 (+0,43 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Deux mois après la tempête Alex, "il va falloir non pas reconstruire, mais réinventer" Breil-sur-Roya

·1 min de lecture

C'était il y a deux mois. Le 2 octobre dernier la tempête Alex dévastait une partie du Sud-Est de la France, notamment les vallées de la Vésubie et de la Roya, dans l'arrière-pays niçois. Le dernier bilan, toujours provisoire, s'élève à neuf victimes et neufs portés disparus. Les villages touchés portent encore les stigmates de la catastrophe, mais tentent de se reconstruire progressivement. "La situation revient progressivement à la normale", confie sur Europe 1 Sébastien Olharan, le maire de Breil-sur-Roya, commune ravagée par les crues.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"On est en mesure de sortir progressivement de la situation d'urgence dans laquelle on est restés pendant de très longues semaines", poursuit l'édile. "Les voies d'accès ont été rétablies vers l'extérieur, nous avons différents réseaux - eau, électricité, téléphonique - qui sont revenus très vite sur la commune de Breil-sur-Roya. Et on a toute la logistique qui avait été mise en place pour notamment approvisionner les communes du haut de la vallée de la Roya qui étaient toujours privées d'accès routier." La situation reste complexe, notamment pour accéder aux communes de Tende ou de la Brigue. "Une voie d'accès provisoire a pu être rétablie et permet de monter en convoi à trois horaires différents", précise Sébastien Olharan. 

Une commune à réinventer

Pour les familles qui ont tout perdu, difficile de parler d'un retour à la normale, en revanche. Elles ont pu bénéficier d'aides de ...


Lire la suite sur Europe1