La bourse est fermée

Deux anciens de Renault et Nissan nommés à la tête de Citroën et DS

C’est une promotion qui ressemble fort à une sanction. Le Groupe PSA annonce qu’à compter du 15 janvier, le Directeur général de la marque DS Automobiles Yves Bonnefont est chargé par le grand patron Carlos Tavares de diriger “une étude sur le potentiel de synergies au sein d’un portefeuille de marques”. Il abandonne à Béatrice Foucher, jusqu’alors Directrice adjointe, le poste qu’il occupait depuis 2014, date de l’accession de DS au statut de marque à part entière du Groupe PSA. 

Bonnefont et Jackson réfléchiront au positionnement des douze marques de PSA et de FCA 

Yves Bonnefont paie sans doute là les piètres performances de la marque DS sur le marché chinois. Le 29 novembre dernier, le Groupe PSA annonçait s’être résolu à céder la moitié de sa coentreprise chinoise CAPSA à son partenaire local, Changan. Inaugurée en novembre 2011, l’usine de Shenzhen devrait continuer à produire des DS en sous-traitance pour PSA aux côtés d'autres modèles pour d'autres marques associées. L’immense site n’a pu assembler que 4.000 DS en 2018, bien en deçà du niveau requis pour atteindre les objectifs que s’était donnée la marque française (200.000 voitures en 2014).  

Sur les neuf premiers mois de l'année 2019, DS a écoulé… 2.100 véhicules à peine en  (- 40 %) et 43.700 dans le monde (+ 8,8 %) seulement. DS ne pèse plus de 2 % des ventes du Groupe PSA : sur l’échiquier européen, DS occupe moins de place qu’Alfa Romeo, l’enfant malade du nouvel allié italo-américain Fiat Chrysler Automobiles. Pourtant bien nées, les berlines Alfa Giulia et SUV Alfa Stelvio ne parviennent pas à inquiéter les ténors allemands du premium. Pire, on apprenait l’été dernier qu’Alfa Romeo vend dorénavant moins de voitures en Europe que la moribonde Lancia. Et ce, alors que cette dernière n’est plus distribuée qu’en Italie. 

L’ex-Madame Électrique chez Renault prend la tête de DS au moment où arrivent les modèles à émissio[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Vincent Cobee, transfuge de Nissan, doit internationaliser CitroënLuca De Meo, pressenti chez Renault, annonce sa démission de SeatPSA acte l'échec des DS en ChineGilles Le Borgne créera des voitures chez RenaultQui est Carole Ghosn, l'épouse du patron déchu de Renault-Nissan?