La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 399,34
    +597,31 (+2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

La dette publique va augmenter quoi qu'il arrive, selon la Cour des comptes

·1 min de lecture

“Quels que soient les incertitudes et les risques qui entourent les perspectives de croissance en sortie de crise, cette dernière laissera des marques durables sur les finances publiques et notamment sur la dette publique.” Le message de la Cour des comptes est très clair. La crise économique pose avec acuité la question de la soutenabilité des finances publiques pour la décennie à venir. Pour tenter d’anticiper une trajectoire, l’institution de la rue Cambon a imaginé trois scénarios à la sortie de crise : “de rattrapage” le plus positif, de “perte limitée” qui correspond à celui retenu par les grandes institutions internationales, telles que le Fonds Monétaire International (FMI) ou le gouvernement, et enfin le plus pessimiste dit “de faiblesse persistante”. Des scénarios qui prévoient tous une croissance du PIB en 2021 de 5%, aucune mesure de hausse ou de baisse des prélèvements obligatoires et une croissance des dépenses publiques primaires (hors charge d’intérêts), hors mesures de soutien et plan de relance, de 1,25% par an en volume à compter de 2023.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de Livrets d’Epargne

Peu importe le scénario, “la dette rapportée au PIB progresserait à nouveau à partir de 2023”, écrit la Cour noir sur blanc. Dans le détail, avec l’hypothèse très positive, “la résorption partielle du déficit et le rebond de l’activité permettrait, dans un premier temps, de faire diminuer très légèrement le ratio de dette publique à un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Livret A : voici pourquoi son taux va rester à 0,5% le 1er août
Assistantes maternelles : vers un nouveau barème des aides aux familles ?
Des députés demandent d'augmenter les tickets-restaurant, le gouvernement retoque l'idée
Auto-entrepreneurs : les “mal-aidés” du gouvernement pour sortir de la crise ?
Comment Orange Bank compte démocratiser ses offres de crédit à la consommation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles