Marchés français ouverture 32 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9651
    -0,0037 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    17 812,93
    -120,34 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    19 420,05
    -458,41 (-2,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,36
    -15,18 (-3,41 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

La dette publique de la France ralentit sa progression au deuxième trimestre

Kévin Comte

Peut-on parler de signes encourageants alors que la dette publique française s'était massivement accrue depuis la crise sanitaire ? Elle a en tout cas ralenti sa progression au deuxième trimestre, avec une hausse de 6,2 milliards d'euros, pour atteindre 2.916,8 milliards d'euros, a annoncé vendredi l'Insee. La progression avait été bien plus importante les trois mois précédents (+88,8 milliards d'euros). Le ratio de la dette publique rapportée au PIB a reculé en revanche à 113,3% à la fin du deuxième trimestre 2022, contre 114,7% à fin du trimestre précédent, a détaillé l'Institut national de la statistique.

Ce recul s'explique par la hausse en valeur du produit intérieur brut, précise l'Insee. L’augmentation de la dette brute des administrations publiques provient de celle de la dette de l'État (+16,3 milliards d'euros) et de celle des administrations publiques locales (+2,7 milliards).En revanche, les administrations de sécurité sociale et les organismes divers d'administration centrale diminuent leur contribution, de 9,3 milliards et 3,5 milliards respectivement. Dans la première catégorie, l'Urssaf Caisse nationale (ex-Acoss) et l'Unédic ont remboursé des titres de créances, tandis que la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades) s'endette de 5,6 milliards d'euros, note l'Insee.

Dans le cas des organismes divers d'administration centrale, SNCF Réseau (-2,8 milliards), France Compétence et Bpifrance Participations se désendettent. Le traité européen de Maastricht de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le tour de passe-passe du gouvernement pour réduire le déficit de l'Assurance maladie
Pour être plus efficace, le nouveau chatbot de DeepMind va s'appuyer sur les réactions humaines
Si vous commandez des livres sur Internet, vous n'échapperez bientôt plus aux frais de livraison
La réalité virtuelle pour soulager les patients durant une opération chirurgicale ?
Le prix des paquets de cigarettes pourrait de nouveau augmenter