Marchés français ouverture 6 h 17 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 569,10
    -114,27 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 238,36
    -3 922,00 (-7,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 278,33
    -113,38 (-8,15 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

La dette publique atteint les 2 650,1 milliards d'euros, selon l'Insee

Source AFP
·1 min de lecture
Selon l'Insee, la dette publique s'est envolée en France l'an dernier à 115,7 % du produit intérieur brut (PIB) et le déficit s'est creusé à 9,2 %.
Selon l'Insee, la dette publique s'est envolée en France l'an dernier à 115,7 % du produit intérieur brut (PIB) et le déficit s'est creusé à 9,2 %.

La crise du coronavirus a engendré depuis un an une crise économique sans précédent. Et pendant que Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, se creuse la tête pour réduire les dépenses et limiter les dégâts, le déficit public continue de se creuser. Il est à 9,2 % du PIB désormais, 211,5 milliards, soit son niveau « le plus élevé depuis 1949 », a indiqué l'Insee vendredi. La dette publique de la France s'envole aussi ? à 115,7 % du PIB ? et atteint aujourd'hui les 2 650,1 milliards d'euros. À noter que la dérive des finances publiques est un peu moins importante qu'attendu, puisque l'on tablait sur un déficit de 11,3 % et une dette d'environ 120 %.

En 2019, avant la crise, la dette s'affichait à 97,6 % du PIB et le déficit à 3,1 %. Mais la pandémie de Covid-19 a fait plonger l'économie française, avec une récession de 8,2 % en 2020, et poussé le gouvernement à soutenir massivement l'économie pour éviter les faillites d'entreprises, privées d'activité par les restrictions sanitaires, et les suppressions d'emplois.

À LIRE AUSSIDerrière la récession historique de 2020, de faibles lueurs d'espoir

Les dépenses des administrations publiques (État, collectivités et Sécurité sociale) ont ainsi bondi de 5,5 %, soit + 73,6 milliards d'euros, tirées notamment par la hausse des prestations sociales, des rémunérations dans le secteur hospitalier et les aides débloquées pour les entreprises.

Les recettes en recul de 5 %

En parallèle, le repli de l'activité a creusé le nive [...] Lire la suite