Publicité
La bourse ferme dans 3 h 9 min
  • CAC 40

    8 075,29
    +34,93 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 981,05
    +44,20 (+0,90 %)
     
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0677
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    2 320,00
    -26,40 (-1,13 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 850,99
    +220,16 (+0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 420,73
    +5,97 (+0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,18
    -0,72 (-0,88 %)
     
  • DAX

    18 037,07
    +176,27 (+0,99 %)
     
  • FTSE 100

    8 037,65
    +13,78 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    37 552,16
    +113,55 (+0,30 %)
     
  • HANG SENG

    16 828,93
    +317,24 (+1,92 %)
     
  • GBP/USD

    1,2406
    +0,0055 (+0,45 %)
     

Dette, magasins cédés… Casino annonce une série de mesures pour se sauver

Casino était endetté à hauteur de 6,4 milliards d’euros fin 2022 (dont 4,5 milliards concernant son activité en France). - Credit:Mourad ALLILI / MAXPPP

Le groupe Casino a fait une série d’annonces vendredi matin concernant la dette et les procédures de recouvrement possibles dans les prochains mois.

Casino cherche une solution pour se sauver. Le distributeur d'origine stéphanoise, endetté à hauteur de 6,4 milliards d'euros fin 2022 (dont 4,5 milliards concernant son activité en France), a officialisé son entrée dans une procédure de conciliation à la suite d'une décision du président du tribunal de commerce de Paris datée du 25 mai, rapporte un communiqué annonçant la reprise de la cotation du titre en Bourse.

Cette procédure amiable, décidée pour une période de quatre mois « éventuellement prorogeable d'un mois », doit permettre à l'entreprise de conclure un accord avec ses créanciers en vue d'une potentielle restructuration de sa dette.

Quid des relations avec les partenaires commerciaux ?

« Le président du tribunal de commerce de Paris a décidé d'ouvrir le 25 mai 2023 une procédure de conciliation » au bénéfice de Casino et de ses filiales, dont Monoprix et Franprix, « pour une durée initiale de quatre mois, éventuellement prorogeable d'un mois », indique le groupe dans le communiqué.

PUBLICITÉ

Casino précise que cette procédure « concerne uniquement la dette financière de la société » et de certaines filiales et « n'aura aucune incidence sur les relations du groupe avec ses partenaires opérationnels (en particulier ses fournisseurs) et les salariés ».

À LIRE AUSSI Un duo de choc pour sauver l'empire Casino

Cette annonce était attendue depuis que Casino a demandé, mardi, la suspension de la cotation de ses actions, « dans l'attente de la publication d'un communiqué [...] Lire la suite

VIDÉO - Ce n'est plus le Ricard qui est le produit le plus vendu en supermarché