Publicité

«Dette, inflation, faillites, chômage : le cocktail explosif de l’économie française»

Capital / Adobe Stock

Quelle que soit l’origine des statistiques dernièrement mises à jour (Insee, Eurostat et FMI), la sanction est malheureusement la même : la dette publique de la France a beaucoup trop augmenté comparativement à la richesse que cette dernière a créée. Les chiffres sont effectivement sans appel : de 2007 à 2023, la dette publique française a explosé de 159,7% pour atteindre le nouveau record historique de 3 101,2 milliards d’euros fin 2023. Sur cette même période, la dette publique par habitant a flambé de 124,5%, atteignant désormais la «modique somme» de 45 510 euros par Français. En outre, le ratio dette publique / PIB a bondi de 46 points, soit l’une des plus fortes hausses du monde développé.

A la rigueur, si cette gabegie de dette publique avait permis d’installer la France sur le chemin de la croissance forte, du plein-emploi, tout en réduisant les inégalités et en supprimant la pauvreté, elle aurait pu devenir un bienfait et un modèle stratégique. Mais, malheureusement, il n’en a rien été. Et pour cause : de 2007 à 2023, le PIB français en valeur (c’est-à-dire augmenté de l’inflation) a progressé de seulement 44,4%. Oui, vous ne rêvez pas : depuis l’année 2007, qui devait pourtant consacrer une rupture majeure dans l’histoire économique française (Ah, les promesses politiques n’engagent vraiment que ceux qui y croient !), la dette publique a augmenté 3,6 fois plus que le PIB en valeur.

Et ce n’est pas tout, puisque sur cette même période, le PIB en valeur par habitant n’a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Week-end de la Pentecôte : que faire si votre pharmacie est fermée ?
JO 2024 : à la rencontre de l’escrimeuse Marion Rousseau, entre études et sport de haut niveau
Eurovision : un candidat offre sa prime à la lutte contre le cancer
Charles III surclassé : le premier ministre plus riche que lui
Européennes : un candidat «au chômage pendant la campagne» fait jaser