La bourse est fermée

Dette américaine: Pékin dément vouloir réduire ses achats

1 / 2

Dette américaine: Pékin dément vouloir réduire ses achats

La perspective de voir la Chine se détourner de la dette américaine avait ébranlé Wall Street mercredi et fait trébucher le dollar.

La Chine, grand créancier des États-Unis, a démenti jeudi les informations de presse faisant état de sa volonté de réduire ou d'arrêter ses achats de dette américaine, y voyant de possibles "fausses nouvelles".

"Nous estimons que ces informations sont peut-être basées sur des sources erronées, ou qu'il s'agit peut-être (simplement) de fausses nouvelles", a déclaré dans un communiqué un porte-parole de l'agence gouvernementale en charge du marché des changes (SAFE).

L'agence Bloomberg avait rapporté mercredi, citant des sources proches du dossier, que des officiels chinois révisant la composition des colossales réserves de change du géant asiatique avaient recommandé de ralentir ou de suspendre les acquisitions de bons du Trésor américain.

S'il n'est pas certain, selon le média financier, que des changements concrets suivront cette recommandation, la perspective de voir Pékin se détourner de la dette américaine avait ébranlé Wall Street mercredi, agité les marchés obligataires et fait trébucher le dollar. Le régime communiste s'est attaché jeudi à afficher un ton accommodant.

3140 milliards de dollars

"Les réserves de changes chinoises administrent leurs investissements selon les principes de diversification et de distribution (des risques)", afin de "préserver la sécurité et la valorisation" des placements, a précisé le porte-parole de la SAFE.

Pékin administre donc...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi