Publicité
La bourse ferme dans 1 h 48 min
  • CAC 40

    7 590,37
    -38,43 (-0,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 902,37
    -13,10 (-0,27 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,90
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 344,10
    -2,80 (-0,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 587,38
    +307,79 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 385,19
    +47,44 (+3,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,57
    0,00 (0,00 %)
     
  • DAX

    18 103,62
    -28,35 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    8 208,19
    +16,90 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Les dessins « secrets » de Michel-Ange montrés pour la première fois au public

Une chambre dans laquelle le maître de la Renaissance a résidé pendant deux mois à Florence en 1530 va être ouverte au public à partir du 15 novembre.

Des dessins de Michel-Ange réalisés en 1530 à Florence vont être révélés au public à partir du 15 novembre. (image d'illustration)  - Credit:PELAEZ Julio / MAXPPP / PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN
Des dessins de Michel-Ange réalisés en 1530 à Florence vont être révélés au public à partir du 15 novembre. (image d'illustration) - Credit:PELAEZ Julio / MAXPPP / PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Des croquis de Michel-Ange révélés au grand public. Comme le révèle The Guardian, une chambre gardée secrète située sous les chapelles de la basilique San Lorenzo, à Florence, regorge de nombreux dessins réalisés par l'artiste italien, qui y a passé deux mois en 1530. Le maître de la Renaissance italienne y résidait afin d'échapper à la condamnation à mort ordonnée par le pape Clément VII, membre de la puissante famille Médicis, avec laquelle Michel-Ange était en conflit ouvert.

Parmi les croquis de Michel-Ange figurent notamment un dessin de Léda et le cygne, une peinture produite au cours de la même année qui a ensuite été perdue. L'existence de ces réalisations est restée inconnue jusqu'en 1975, lorsque Paolo Dal Poggetto, alors directeur des Chapelles Médicis, les a découvert alors qu'il recherchait un espace approprié pour créer une nouvelle sortie pour le musée. Une trappe cachée sous une armoire permettait d'accéder à cette chambre de 10 mètres de long et trois mètres de large.

Ouverte au public à partir du 15 novembre, cette salle était jusque-là accessible seulement aux chercheurs d'art. Afin de préserver au mieux l'espace et ses reliques, seulement quatre visiteurs à la fois seront autorisés à y entrer.

VIDÉO - USA : une enseignante poussée à la démission après avoir montré le David de Michel-Ange à ses élèves