La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 683,46
    -61,94 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    13 994,03
    +144,03 (+1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    29 751,61
    +212,88 (+0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1959
    +0,0041 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    28 497,25
    +43,97 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    52 719,48
    +2 094,34 (+4,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,20
    +58,20 (+4,50 %)
     
  • S&P 500

    4 141,67
    +13,68 (+0,33 %)
     

Plus d'espaces, jardin: le pavillon de grande banlieue fait à nouveau rêver

·2 min de lecture

Effets télétravail et confinements obligent, les ventes de maisons ont augmenté de 8% en grande couronne, selon les Notaires du Grand Paris. Leurs prix continuent de progresser.

C'est confirmé, le pavillon de banlieue retrouve les faveurs des Franciliens. Selon , entre les mois de novembre 2020 et janvier 2021, les ventes de maisons ont bondi de 6% en Ile-de-France, et surtout de 8% en grande couronne. S'éloigner de Paris, où les ventes d'appartements ont chuté de 6%, permet d'obtenir : un jardin, fortement plébiscité depuis la crise sanitaire, mais aussi des surfaces plus grandes, propices au télétravail, qui réduit les trajets domicile-travail.

"Malgré un contexte encore difficile, les volumes de ventes de logements anciens sur trois mois, de novembre 2020 à janvier 2021, ont dépassé de 18 % la moyenne sur la même période de ces dix dernières années", précise la chambre des notaires. "Pour les maisons, l'activité a même été supérieure de 24 %, témoignant du désir nouveau d'espace et de verdure des Franciliens." Cette tendance s'est poursuivie en ce début d'année. "La demande en banlieue parisienne a augmenté de 12 %", estime Yann Jéhanno, président du réseau d'agences Laforêt. "En première couronne, les appartements avec de grands balcons ou des terrasses sont recherchés, tandis qu'en seconde couronne, les maisons avec jardin attirent les Franciliens."

Lire aussi

Pouvoir d'achat plus élevé

Autre facteur d'attractivité indéniable: les prix. A Paris, ils ont reculé déjà de 1,1 % d'octobre 2020 à janvier 2021, s'établissant en moyenne à 10.730 euros le mètre carré, contre un pic à 10.850 euros le mètre carré en octobre et novembre 2020. Selon les estimations calculées sur la base des avant-contrats de vente, les prix dans la capitale devraient s'élever à 10.630 euros le mètre carré en mai, un niveau identique à celui constaté un an plus tôt. Or pour une famille , même en disposant d'un apport personnel de 10 % pour s'acquitter des frais, elle doit percevoir près de 11.500 euros net par mois pour devenir propriétaire, selon les calculs du courtier Vousfinancer. Soit un budget d'environ 875.000 euros qui peut faire réfléchir, alors que le pr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi