La bourse ferme dans 2 h 17 min
  • CAC 40

    5 869,50
    -161,98 (-2,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 428,88
    -85,44 (-2,43 %)
     
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0412
    -0,0032 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    1 824,30
    +6,80 (+0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    18 461,64
    -972,65 (-5,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    411,80
    -27,87 (-6,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,30
    -0,48 (-0,44 %)
     
  • DAX

    12 665,31
    -338,04 (-2,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 151,66
    -160,66 (-2,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    26 393,04
    -411,56 (-1,54 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2137
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Derrière la reprise du trafic aérien, la hausse du taux de bagages « mal acheminés »

© AFP

24 % : telle est l’augmentation du taux mondial de bagages « mal acheminés », selon le dernier rapport du spécialiste du transport aérien Sita. Cette hausse reflète la reprise du trafic mondial, même si celle des vols internationaux et long-courriers reste limitée. Les bagages en retard représentent 71 % de l’ensemble. Ceux perdus ou volés ne concernent que 6 % du total.

Lire aussi - Les vols vers les​ ​États-Unis redécollent

De mauvaises manipulations sont la cause d’une majorité des problèmes. Pour David Lavorel, PDG de Sita, « l’industrie aérienne doit faire plus avec moins ». L’implantation du dépôt de bagages sans assistance continue d’augmenter : 90 % des compagnies aériennes prévoient d’y avoir recours.


Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles