Marchés français ouverture 3 h 15 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 561,05
    -243,55 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0455
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    22 096,32
    +99,43 (+0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    19 180,57
    -401,31 (-2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,59
    -9,07 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Derrière le parasitage de l’affaire Damien Abad… La bataille pour le pouvoir d’achat

EDITO - À quelques semaines du premier tour des élections législatives, l'affaire Damien Abad vient perturber la contre-attaque en cours du gouvernement Borne sur le pouvoir d’achat.

"Enfin, une bonne nouvelle !" En découvrant la Une du Parisien-Aujourd’hui en France jeudi, ce député macroniste en campagne pour sa réélection poussait un profond soupir de soulagement. Accompagné d’un commentaire explicite: "on va enfin pouvoir commencer à sortir du parasitage Damien Abad". a en effet "pourri les premiers jours du gouvernement Borne" et troublé la contre-attaque en cours sur le pouvoir d’achat et la néo-gouvernance démocratique fondée sur "l’écoute et le dialogue!"

Ce devait être pourtant une nouvelle prise de guerre que ce recrutement de l’ex-patron des parlementaires qui affaiblissait encore la droite et démontrait toujours plus la capacité d’attraction d’Emmanuel Macron. Et le boomerang revient en pleine tête majoritaire, alors même qu’on approche de la dernière ligne droite, décisive, de la campagne électorale des . Au point de provoquer quelques inquiétudes sur la consistance de la majorité attendue: ne risque-t-elle pas d’être relative? Ne va-t-elle pas se retrouver à la merci du petit groupe des députés…d’Edouard Philippe? Horreur, malheur…

Il n’y aura donc pas eu d’état de grâce présidentielle ni gouvernemental. Au sommet de l’Etat règne un climat par trop poisseux en raison de cette affaire Abad où s’entrechoquent des principes qui paraissent à ce stade contradictoires: la libération de la parole des femmes agressées et leur écoute, la présomption d’innocence, et le devoir d’exemplarité des élus. Toutes les règles de conduite gouvernementale ayant été jusqu’ici malmenées, le nouveau pourvoir tout en réclamant haut et fort la "justice" s’est trouvé, et se trouve encore balloté entre des interrogations encore sans réponse. Pourquoi la Première ministre n’avait-elle pas été informée des risques que présentait la nouvelle recrue, et d’abord par lui-même? Qu’est-ce que savaient Matignon et les services chargés en théorie de savoir? Sur quelle ligne de conduite calquer son action, alors même que les zig-zags les plus inconséquents prévalent e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles