La bourse ferme dans 4 h 33 min
  • CAC 40

    7 088,96
    -105,20 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 236,60
    -63,01 (-1,47 %)
     
  • Dow Jones

    34 715,39
    -313,26 (-0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1331
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 833,30
    -9,30 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    34 278,27
    -3 172,83 (-8,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    915,75
    -79,52 (-7,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,99
    -1,56 (-1,82 %)
     
  • DAX

    15 658,44
    -253,89 (-1,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 517,05
    -67,96 (-0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 154,02
    -186,23 (-1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 482,73
    -50,03 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3559
    -0,0041 (-0,30 %)
     

Derrière la jeune brune au visage angélique se cachait un rabatteur machiavélique

·1 min de lecture

Axelle Vercoutre n'existe pas. Sur Facebook pourtant, ce profil est bien en ligne. Il appartient visiblement à une jeune femme, brune, au sourire charmant. En réalité, ce n'est pas elle qui s'en occupe mais un certain Julien, comme le rapporte Le Parisien. Selon nos confrères, cet homme a créé ce faux compte pour appâter des jeunes femmes et en abuser sexuellement avant de les recruter dans l'industrie pornographique. Arrêté par la police, qui a procédé à un vaste coup de filet, ce quadragénaire a été mis en examen pour deux viols, pour neuf autres faits similaires, pour proxénétisme aggravé et traite d'êtres humains. S'il n'a jamais été présent sur le tournage d'un film X, il a été un membre important du réseau de Pascal OP, un producteur.

Emprisonné depuis plusieurs mois, il a expliqué aux enquêteurs comment il avait pensé à créer cette fausse identité. "Ma femme était alitée, j'étais seul avec moi-même et c'était compliqué à gérer. Et je supporte mal d'être tout seul... (...) J'étais déjà avec mon épouse, et c'est là où c'est complètement paradoxal, j'aime ma vie avec elle. (...) Avec le recul, je me dis que si j'en suis arrivé à faire ça, c'était que quelque chose me manquait. J'avais un manque quelque part", a-t-il confié, toujours selon Le Parisien. Au fil des mois, le père de jumeaux, éducateurs auprès de handicapés mentaux, s'est perdu dans cette fausse identité. En tout, il estimerait avoir contacté "des milliers (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Variant Omicron : pas de perte de goût ni d'odorat mais des symptômes inhabituels
Une mère hantée par les cris de sa fille qui a enregistré son propre meurtre
Choc ! Super Mamie Alpes-Maritimes placée en soins intensifs après une violente agression
“Il s'occupait de ses enfants avec autorité” : un proche de Cédric Jubillar confirme les fessés
"Il ne se rasait plus" : un proche de Cédric Jubillar se confie sur les jours qui ont précédé la disparition de Delphine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles